Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2009 > Bulletin 20 du 22 septembre 2009

Bulletin 20 du 22 septembre 2009

Bulletin CNPSAA-Infos N°2009 - 20 – 23 septembre 2009

1) EDITORIAL

Depuis le début septembre, le CNPSAA a repris ses activités. Ce fut dès le 1er septembre, la réunion de la Commission Permanente et de l’Assemblée Plénière du CNCPH avec pour principal point à l’ordre du jour l’adoption du rapport portant sur le second semestre 2007, l’année 2008 et le premier semestre 2009. Vous pouvez consulter ce document sur le lien http://www.cnpsaa.fr/accessibilite/...

Au cours de l’Assemblée Plénière, Nadine Morano est venue nous réaffirmer son soutien et notamment son engagement de veiller à l’application du plan « déficients visuels » publié l’an passé. Dans sa composition actuelle, le CNCPH est arrivé au terme de son mandat qui s’est achevé le 5 septembre. Nous attendons à présent la publication du texte qui nommera les membres pour une nouvelle période de trois ans.

Parmi les textes attendus, citons encore :
- l’arrêté nommant les personnalités qualifiées pour siéger au Conseil de la CNSA parmi lesquels sera désigné son Président ; faute de ce texte le Conseil ne s’est pas réuni depuis avril ce qui constitue une grave entrave au bon fonctionnement de la CNSA.
- l’arrêté de nomination des membres du Conseil d’Administration du FIPHFP également indispensable pour un bon fonctionnement de ce fonds. D’après nos dernières informations, ce texte aurait été signé de sorte que le Conseil d’Administration pourrait reprendre ses travaux avant la fin septembre. Par ailleurs, en réponse à une question écrite, la Ministre de la Justice s’est engagée à faire le nécessaire afin que les sommes que son Administration doit au FIPHFP pour les exercices 2008 et 2009 soit rapidement réglées.
- le décret que nous attendons tous concernant l’attribution de la PCH aux personnes aveugles a reçu tous les avis nécessaires, la DGAS nous a fait savoir qu’il serait à la signature et devrait donc paraître rapidement, bien entendu nous suivons cette affaire au quotidien.

Le CNPSAA prépare activement le « Point Presse » qui, le 1er octobre prochain, lancera sa campagne de communication d’une durée prévue de six mois. Pour cette première rencontre avec les journalistes, le thème sera : « Journées Nationales des Associations d’Aveugles et de Malvoyants : changeons de regard ! » Vous trouverez ci-après le communiqué de presse publié par nous. Durant cette matinée, nous présenterons également le recueil « Les besoins des personnes déficientes visuelles – Accès à la voirie et au cadre bâti » que nous avons largement diffusé début septembre. Vous trouverez également un communiqué de présentation juste après cet éditorial.

Le 15 septembre, des représentants de l’AVH, du GIAA et le Président du CNPSAA ont été auditionnés à l’Assemblée Nationale par le Président de sa nouvelle Commission Culture et Education. Un large tour d’horizon a pu être fait sur les efforts entrepris mais aussi, et surtout, sur ce qu’il reste à faire pour rendre accessible le patrimoine culturel aux personnes handicapées. Des crédits devront, pour cela être inscrits dans la prochaine loi de finance.

L’après-midi de ce même jour, Michel Rossetti et moi-même avons participé au Conseil consultatif des voyageurs handicapés de la SNCF. Les résultats de l’enquête réalisée à bord du « train laboratoire » nous ont été présentés, nous avons pu constater avec satisfaction que plus de 250 personnes déficientes visuelles s’étaient rendues Gare de l’Est pour donner leur avis. Soulignons une fois encore les efforts fait par la SNCF et par Réseau Ferré de France pour améliorer l’accessibilité tant à bord des trains que dans les gares et sur les quais.

Le mercredi 16 septembre, Hamou Bouakkaz, Jean-Marie Cierco et moi-même avons participé à l’Assemblée Générale de l’Agefiph précédant le renouvellement de son Conseil d’Administration. Vous trouverez ci-après un bref communiqué vous donnant des informations complémentaires.

L’ordre du jour du Conseil d’Administration ce même 16 octobre était bien chargé, parmi les points évoqués notons : le fonctionnement du CNPSAA (recherche d’une secrétaire à temps partiel pour renforcer notre équipe), l’organisation de notre campagne de presse, les priorités de nos commissions pour l’année à venir, la mise en place de deux groupe de travail (l’un pour suivre l’évolution de notre site web, l’autre pour préparer de légères modifications à nos statuts).

Le 18 septembre, le groupe de travail animé par Philippe Aymond qui prépare la refonte de la formation des instructeurs de locomotion s’est réuni à l’AVH. Ce dossier avance et nos espérons être en mesure, en juin prochain, d’inscrire ce titre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Notez encore que deux réunions fort intéressantes concernant l’emploi auxquelles vous pouvez participer auront lieu prochainement : celle organisée le 17 novembre par le CFHE dont vous trouverez le programme ci-après, celle préparée par l’association FDFFA pour le 19 novembre dont nous vous avons donné le programme dans notre bulletin numéro 17.

Vous trouverez aussi dans ce bulletin la liste complète des spectacles audiodécrits pour l’année 2009-2010 qui nous a été transmis par yanous (site web : http://www.yanous.com/).

Avant de conclure cet éditorial je veux souligner une intéressante initiative du GIAA qui répond à l’une de nos demandes en ayant enregistré sur trois CD format Daisy le guide Dalloz du handicap. Les personnes qui souhaitent se le procurer peuvent s’adresser au GIAA en consultant leur catalogue en ligne sur le site http://www.giaa.org/ou bien téléphoner au service librairie au 01 47 34 30 00. Son prix est de 25 Euros.

Bonne lecture et à la semaine prochaine ! Philippe Chazal Président

2) CNPSAA

2 - A) COMMUNIQUE DE LA COMMISSION ACCESSIBILITE

Nous sommes heureux de vous informer que le RECUEIL des BESOINS des DEFICIENTS VISUELS : ACCES A LA VOIRIE ET AU CADRE BÂTI est à votre disposition sur le site : www.cnpsaa.fr/accessibilite dans la rubrique : RECUEIL DES BESOINS DES DEFICIENTS VISUELS

EXTRAIT DE LA PRESENTATION ;

" Ce guide s’adresse à deux types de public :

- à tous les acteurs du bâtiment : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, ingénieurs, chefs de travaux, artisans, bureaux de contrôle, pour que les lieux soient aménagés et utilisables par tous,
- aux représentants associatifs, membres des Commissions Communales et Intercommunales pour l’Accessibilité ou des Commissions Consultatives Départementales de Sécurité et d’Accessibilité, pour argumenter de façon uniforme les projets qui leurs sont soumis.

La première partie de ce guide présente le public concerné, les principales formes de déficiences visuelles et les moyens de compensation. Les aides humaines et l’aide animalière sont développées pour expliquer les ajustements indispensables pour une circulation possible sans ou avec une faible vue. Parce que rien ne vaut une mise en situation, des cas pratiques illustrés de photos commentées concrétisent le quotidien de piétons déficients visuels ne pouvant exercer l’un des droits fondamentaux inscrit dans la constitution française, celui d’aller et de venir.

En seconde partie, ce guide présente des fiches pratiques et techniques illustrées pour optimiser la sécurité des déplacements et la compréhension des différents espaces parcourus.

La réponse aux besoins donne lieu à des recommandations qui vont plus loin que la réglementation et qui se veulent consensuelles pour refléter réellement la diversité du handicap visuel. Elles s’appliquent aux domaines suivants :
- ambiance visuelle : éclairage et contraste – signalétique ; cheminements et revêtements de sol en voirie et dans les ERP ; traversée piéton en sécurité ; escaliers ; équipements mécaniques ; ascenseurs ; sanitaires.

Parce que nous réunissons les forces et les compétences des plus importantes associations pour obtenir la pleine citoyenneté des personnes déficientes visuelles, nous vous invitons à ouvrir de nouveaux horizons architecturaux en réfléchissant à la perception sensorielle des lieux pour les rendre accueillants à tous."

Ce RECUEIL, réalisé par la Commission accessibilité du CNPSAA, vous est proposé en libre téléchargement, dans sa version électronique, sous trois formats au contenu identique :

PDF avec illustrations

WORD sans illustration, particulièrement adapté à la lecture avec synthèse vocale

WORD avec illustrations et liens hypertextes

Nous sommes très attentifs à vos remarques et suggestions.

Je tiens à remercier vivement toute l’équipe de la commission accessibilité du CNPSAA et tout particulièrement Samuel Landier sans qui ce recueil n’aurait pu voir le jour.

Très amicalement

Thierry JAMMES Président de la Commission ACCESSIBILITE du CNPSAA Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes 58 avenue Bosquet 75007 Paris Site de la commission : http://www.cnpsaa.fr/accessibilite

Jean BOUILLAUD Référent juridique

2 –B) COMMUNIQUE DE PRESSE DU CNPSAA

Paris, le 15 septembre 2009

Les Journées Nationales des Associations d’Aveugles et de malvoyants, organisées par le CNPSAA (Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes), se dérouleront dans toute la France les samedi 3 et dimanche 4 octobre 2009

Plusieurs dizaines d’associations d’aveugles et de malvoyants se mobilisent pour porter les projets d’aides sociales et technologiques à la connaissance du grand public et recueillir des fonds qui contribueront à leur réalisation.

On recense en France 65 000 personnes aveugles et 1,2 millions de personnes gravement déficientes visuelles. Les associations agissent au quotidien, à leurs côtés et auprès des Pouvoirs Publics, pour améliorer et développer les dispositifs d’insertion et de sociabilisation : accessibilité, éducation, nouvelles technologies, culture, sport, juridique, recherche médicale…

2 objectifs lors de ces journées :

Elles sont avant tout l’occasion d’informer le grand public sur la condition actuelle des déficients visuels et l’aide qu’ils peuvent attendre des nombreuses associations qui les soutiennent ; La traditionnelle quête lors des JNAA est une composante essentielle au fonctionnement des associations, qui reçoivent peu d’aides des Pouvoirs Publics, et à la réalisation des projets en faveur des personnes aveugles ou malvoyantes.

Toutes ces associations s’engagent auprès des personnes aveugles ou malvoyantes pour défendre leurs droits dans le respect de la Charte des associations membres du CNPSAA et de celle de Coupvray, élaborée dans le cadre de la célébration du bicentenaire de la naissance de Louis Braille en juin dernier.

Vous trouverez l’intégralité de ces deux chartes sur le site du CNPSAA : http://www.cnpsaa.fr/spip.php?rubrique30

3) FIPHFP : CONTRIBUTION DU MINISTERE DE LA JUSTICE

Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique 13 ème législature Question écrite n° 09235 de M. Jean-Pierre Michel (Haute-Saône - SOC) Publiée dans le JO Sénat du 25/06/2009 - page 1563

M. Jean-Pierre Michel appelle l’attention de Mme la Ministre d’État, Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Libertés à propos du Fonds pour l’Insertion des Personnes handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). En effet, le Ministère de la Justice n’a pas daigné remplir ses obligations envers le FIPHFP dans la mesure où la somme qui devait lui être allouée, soit une dette de 17 millions d’euros, n’a pas été prise en compte dans le budget pour l’année 2009. Ce choix, absolument contraire à la loi n°2005-102 du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », met en très grande difficulté les services ministériels concernés. De fait, ils seront dans l’impossibilité d’assumer leurs missions, celle par exemple de rémunérer les prestataires de service accompagnant les personnes handicapées. Au manque de moyens financiers s’ajoute le mépris de ses services vis-à-vis du FIPHFP : quel motif peut justifier l’interdiction de publication sur le site intranet ou des actions de formation ?

Face à une situation grave et inacceptable, le Ministère de la Justice doit non seulement fournir des explications mais aussi être un modèle en matière d’application du droit. En conséquence, il lui demande de réagir et d’oeuvrer en faveur des personnes handicapées dans le seul objectif de faire appliquer les promesses du Président de la République mais également la loi dont elle est garante.

Réponse du Ministère de la justice Publiée dans le JO Sénat du 10/09/2009 - page 2169

Le droit au travail des personnes handicapées figure parmi les priorités du Ministère de la Justice et des Libertés. À ce titre, le Ministre d’État, Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Libertés s’est saisi dès son arrivée à la Chancellerie des difficultés susceptibles de résulter du non-versement de la contribution 2008 au FIPHFP. Il convient, tout d’abord, de rappeler que cette situation résulte d’une erreur lors de l’élaboration du projet de budget 2008 du Ministère, le montant de la contribution n’ayant pas été prise en compte. Le Ministre d’État a donné instruction aux différents services concernés (direction des services judiciaires, direction de l’administration pénitentiaire, direction de la protection judiciaire de la jeunesse, secrétariat général) pour assurer ce versement sans délai. La mise en oeuvre de cette instruction ministérielle règle donc la dette du Ministère et confirme l’attachement du Garde des sceaux au respect des engagements en matière d’emploi des personnes handicapées.

4) UN NOUVEAU PRESIDENT POUR L’AGEFIPH

Jean-Marie FAURE est élu Président de l’Agefiph. Il succède à Tanguy DU CHENE

L’Assemblée Générale de l’Agefiph (Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) s’est réunie, le mercredi 16 septembre 2009 pour désigner son Conseil d’Administration qui a élu son nouveau Président et son nouveau Bureau.

Jean-Marie Faure, 55 ans, administrateur de l’Agefiph depuis 2003 (collège salariés, représentant la CFTC), a été élu Président pour une durée de trois ans. Dans le cadre de l’alternance qui prévaut dans les organismes paritaires, il succède à Tanguy du Chéné (collège employeurs, représentant le MEDEF) qui occupe désormais la fonction de Vice-président.

Après 17 années dans les métiers de la menuiserie, il se reconvertit au métier d’éducateur technique spécialisé. Il accompagne alors des jeunes en difficultés vers l’emploi.

C’est dans le cadre de ces fonctions qu’il s’engage dans l’action syndicale en 1999, en pleine discussion des 35 heures. Il rejoint alors la CFTC, en adhésion forte au credo de la Confédération : « L’homme au cœur de l’entreprise ».

Son engagement l’amène à prendre rapidement des responsabilités départementales, avant de devenir en 2002 permanent de la Fédération santé et sociaux CFTC. Aujourd’hui, Secrétaire Général du Syndicat Général de l’Enfance Inadaptée et Handicapée, Secrétaire Général Adjoint Fédéral pour le secteur privé, il pilote le secteur social et médico-social.

Au-delà du strict champ social et médico-social, il élargit rapidement son périmètre syndical en prenant une part active à la réflexion confédérale sur les situations de handicap dans l’emploi. Cette nouvelle compétence l’amène a intégré le Conseil d’Administration de l’Agefiph en 2003.

Ce passionné de musique, joueur de clarinette, compte apporter de nouvelles nuances dans la partition de l’Agefiph.

« Face à la crise l’Agefiph a été très réactive et a su mettre à disposition des personnes handicapées et des entreprises une série de mesures nouvelles adaptées à la situation du marché de l’emploi. Il convient aujourd’hui d’élaborer une politique de communication en direction des demandeurs d’emploi et des salariés handicapés qui leur permette de mieux accéder à l’ensemble de ces aides et services, car trop souvent ils les méconnaissent ».

« Le Conseil d’Administration devra s’attacher à améliorer l’accompagnement vers l’emploi de nos concitoyens qui rencontrent de graves difficultés pour s’intégrer professionnellement du fait de handicaps physiques ou psychiques particulièrement pénalisants. »

« L’Agefiph sera sans doute amenée à faire preuve, une nouvelle fois, d’imagination en direction des employeurs et des demandeurs d’emploi et salariés handicapés pour améliorer la pérennité de leur emploi qui demeure un point faible de la politique conduite en leur faveur. »

Jean-Marie Faure a rendu hommage à l’action menée par l’Agefiph ces dernières années en se « félicitant de la qualité de la gestion de l’association et du dialogue social qui caractérise sa gouvernance : l’alchimie d’une gestion plus que paritaire qui a fait ses preuves ».

Le Conseil d’Administration de l’Agefiph est désormais constitué comme suit :

COLLEGE DES EMPLOYEURS Monsieur Philippe CHOGNARD Confédération Générale des Petites et des Moyennes Entreprises (C.G.P.M.E.) Madame Muriel CAILLAT Fédération Nationales des Syndicats d’Exploitants Agricoles (F.N.S.E.A) Madame Odile MENNETEAU Mouvement des Entreprises de France (M.E.D.E.F.) Madame Annie AYEL Mouvement des Entreprises de France (M.E.D.E.F.) Monsieur Tanguy DU CHÉNÉ Mouvement des Entreprises de France (M.E.D.E.F.)

COLLEGE DES SALARIES Monsieur Jean-Marie FAURE Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (C.F.T.C.) Monsieur Jean-Claude MELIS Confédération Générale du Travail (C.G.T.) Madame France COLOM Confédération Française Démocratique du Travail (C.F.D.T.) Monsieur Joseph BELLANCA Confédération Générale du Travail Force Ouvrière (C.G.T.F.O.) Monsieur Bernard SALENGRO Confédération Française de l’Encadrement CGC (C.F.E. - C.G.C.)

COLLEGE DES ASSOCIATIONS DE P. H. Madame Sophie BEYDON CRABETTE Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés (F.N.A.T.H.) Monsieur Jean-Manuel HERGAS Association des Paralysés de France (A.P.F.) Monsieur Benoît TESSE Union Nationale des Associations des Parents d’Enfants Inadaptés (U.N.A.P.E.I.) Monsieur Cédric LORANT Union Nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif (U.N.I.S.D.A) Monsieur Jean-Marie CIERCO Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (C.N.P.S.A.A.)

AU TITRE DES PERSONNALITES QUALIFIEES Philippe LENGRAND désigné par le Collège des Salariés (CFDT) Monsieur Jean-Claude OLEKSY désigné par le Collège des Employeurs (M.E.D.E.F) Monsieur Jean-Louis VIGNEAU Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (A.P.A.J.H.) désigné par le Collège des Associations Madame Solange BRIET désignée par l’Etat Monsieur Louis TRIBOT désigné par l’Etat

5) EMPLOI

5 – A) SEMINAIRE DU CFHE

Conseil Français des Personnes Handicapées Pour les Questions Européennes (CFHE)

SEMINAIRE

Mardi 17 novembre 2009 Paris – Hôtel Novotel Porte d’Italie

"L’emploi des personnes handicapées : approches et pratiques européennes"

Ce séminaire est la concrétisation d’une demande des associations membres du CFHE qui souhaitent mieux connaître ce qui se passe dans les autres pays européens en matière d’emploi des personnes handicapées.

Le programme comportera trois temps, accompagnés de débats :

- Une brève présentation des systèmes juridiques et financiers pour chacun des six Etats représentés (Allemagne, Danemark, Espagne, Irlande, Italie, Slovaquie) apportant un soutien à l’emploi des personnes handicapées.

- Identification des principaux obstacles rencontrés par ces personnes tout au long de leur parcours, tant dans les phases d’accès et de maintien dans un poste, que lors des arrêts d’activité (rupture du contrat de travail, départ en retraite …).

- Présentation par un représentant de chacun de ces 6 pays des pratiques favorables à l’emploi, et discussion sur les conditions pratiques d’une éventuelle mise en œuvre dans le contexte culturel et légal français :

Ce travail de présentation comparative des différents systèmes privilégiera le recours à des exemples concrets et des approches interactives, alternant "tables rondes", interventions de "grands témoins", débats…

L’AGEFIPH et le FIPHFP ont aimablement accepté d’apporter leur contribution. Leur expérience, comme acteurs essentiels du développement de l’emploi des personnes handicapées, nous sera très utile, notamment dans la phase de "consolidation des apports", et dans la phase de réflexion sur une possible transposition dans l’environnement français.

Alain Faure Président CFHE

Christian Delorme Secrétaire du Conseil d’Administration du CFHE

5 – B) OFFRES D’EMPLOI / MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

Avis relatif au recrutement de travailleurs handicapés par la voie contractuelle, pouvant déboucher sur une titularisation, en catégories A, B et C

Un recrutement de personnes en situation de handicap est prévu au titre de l’année 2010. Le nombre total de places offertes au recrutement est fixé à 13. Ces places sont réparties de la manière suivante :
- catégorie A (secrétaire des affaires étrangères) : 3 emplois ;
- catégorie B (secrétaire de chancellerie) : 3 emplois ;
- catégorie C (adjoint administratif de chancellerie ou adjoint technique de chancellerie) : 7 emplois.

CATÉGORIE NIVEAU DE DIPLÔME requis DATE LIMITE de réception des dossiers de candidature ÉPREUVES de mise en situation (sur convocation) COMMISSION de recrutement (sur convocation) PRISE DE FONCTIONS des personnes recrutées A Bac + 3 (+ maîtrise de deux langues étrangères) 26 mars 2010 4 sessions de décembre 2009 à avril 2010 Mai 2010 Mai-juin 2010 B Bac (+ maîtrise d’une langue étrangère) 5 février 2010 4 sessions de décembre 2009 à février 2010 Mars 2010 Avril à juin 2010 C Adjoint administratif Pas de diplôme requis 11 janvier 2010 4 sessions de novembre 2009 à janvier 2010 Février 2010 Février à avril 2010 Adjoint technique CAP, BEP Les candidats devront adresser leur dossier au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, Direction des Ressources Humaines (bureau RH1B), 27, rue de la Convention, CS 91533, 75732 Paris Cedex 15.

Ce dossier comprendra :

- une lettre de motivation précisant la catégorie d’emploi (A, B, ou C) et le corps visés ainsi que les contraintes (dates, matériel, tiers temps) à prendre en compte pour les épreuves de mise en situation ;
- un curriculum vitae précisant adresses postale et électronique et numéros de téléphone fixe et portable ;
- un justificatif, comportant durée de validité, de la reconnaissance du handicap (conformément à l’article L. 5212-13 du code du travail, selon le cas : attestation CDAPH ou COTOREP, justificatif du versement d’une rente accident du travail ou maladie professionnelle pour une incapacité permanente au moins égale à 10 %, justificatif d’une pension d’invalidité correspondant à une réduction d’au moins deux tiers de la capacité de travail ou de gain, justificatif d’une pension militaire d’invalidité, justificatif d’une allocation ou d’une rente d’invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi n° 91-1389 du 31 décembre 1991 relative aux sapeurs-pompiers volontaires, copie de la carte d’invalidité définie à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles, justificatif du versement de l’allocation aux adultes handicapés) ;
- la copie du diplôme le plus élevé ;
- des attestations d’employeur avec appréciations qualitatives : celles-ci devront être fournies par les candidats retenus pour être présentées à la commission de recrutement dans la mesure où ils ont une expérience professionnelle.

Conditions d’inscription : les candidats doivent remplir les conditions générales d’accès aux emplois publics (nationalité, droits civiques, casier judiciaire, service national, aptitude physique) :
- ils doivent être de nationalité française ou ressortissant d’un des Etats membres de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ;
- ils devront être en mesure de produire, à la demande de l’administration, un certificat d’aptitude établi par un médecin agréé, en vue de leur recrutement pour le cas où ils auraient été sélectionnés.

La procédure n’est pas ouverte aux personnes ayant déjà la qualité de fonctionnaire.

Procédure de sélection et de recrutement : Les candidats dont la candidature sera retenue à l’issue de l’examen des dossiers seront convoqués à une épreuve de mise en situation professionnelle à l’une des sessions prévues par le tableau ci-dessus, puis, suivant le résultat de cette évaluation, à un entretien de présélection. Ceux dont la candidature aura été retenue à l’issue de l’entretien seront à nouveau convoqués pour un entretien avec la commission de recrutement ; celle-ci siégera à des dates qui seront précisées début 2010 sur le site http://www.diplomatie.gouv.fr

Pour une bonne réception des différentes convocations, les candidats veilleront à tenir l’administration informée de tout changement d’adresse postale, de courrier électronique et de numéro de téléphone (fixe et portable).

A l’issue de la procédure de sélection, la commission établit la liste des candidats admis ou placés sur une liste complémentaire. Les candidats recrutés bénéficient d’un contrat de droit public d’un an, à l’issue duquel une commission les auditionne et se prononce sur leur aptitude professionnelle. S’ils sont déclarés aptes, ils sont titularisés après avis de la commission administrative paritaire du corps concerné. Dans le cas contraire, ou bien leur contrat peut-être renouvelé pour une durée maximum d’un an avant un nouvel examen par la commission, ou bien le contrat n’est pas renouvelé. Les agents recrutés seront affectés à Paris ou à Nantes et pourront par la suite recevoir des affectations à l’étranger.

Pour plus de renseignements : http://www.diplomatie.gouv.fr (rubriques emplois, travailleurs handicapés) ou bureau d’accueil de la Direction des Ressources Humaines (mèl : info.drh@diplomatie.gouv.fr ou téléphone : 01-43-17-77-77).

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0