Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Actualités > International > Le mouvement des personnes handicapées appelle (...)

Le mouvement des personnes handicapées appelle le Directeur Général de la Commission à appliquer la Convention ONU de manière transversale dans toutes les politiques de l’UE.

Bruxelles, 4 octobre 2012

- Le Handicap est une question transversale qui devrait être appliquée de la sorte dans toutes les politiques européennes. Dans ces termes, le FEPH a rencontré aujourd’hui la Secrétaire Générale de la Commission Européenne, Catherine Day, et les Directeurs Généraux de la Commission Européenne. Ils ont accepté de rencontrer le FEPH l’année prochaine afin de discuter de la progression de la mise en œuvre de la Convention ONU en Europe, en vue de la présentation par l’UE de son rapport au Comité des Droits.

- La rencontre a été l’un des résultats positifs du premier Etat de l’Union sur le Handicap, qui a eu lieu en décembre dernier à Bruxelles. Organisée par le Président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, cette rencontre a rassemblé Jerzy Buzek, Président du Parlement Européen, Herman Van Rompuy, Président du Conseil Européen et Yannis Vardakastanis, Président du Forum Européen des Personnes Handicapées, afin de discuter comment garantir les droits et la liberté de mouvement de 80 millions d’Européens en situation de handicap.

- Pourquoi est-il important pour le mouvement européen des personnes handicapées de rencontrer les Directeurs Généraux ?

- Il s’agissait d’une rencontre très importante visant à assurer la mise en œuvre horizontale de la Convention ONU. En incluant la Convention, le défi de l’UE est de changer sa manière de traiter les politiques des droits de l’Homme, comment elle gère ses propres institutions, promulgue la législation. Les pays membres de l’UE regarderont la Commission comme un exemple à suivre, ou un contre exemple. Etant donné que les droits couverts par la Convention sont variés, il n’y a presque aucun domaine de travail de la Commission qui est exclu de la mise en œuvre de la Convention. C’est pour cette raison qu’il est primordial que ses directeurs généraux soient impliqués dans cette mise en œuvre.

- « La Convention est un instrument de droits humains complet. Il couvre les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Toutes les dimensions de politiques de l’UE, internes et externes, sont couvertes. La rencontre du mouvement des personnes handicapées avec les directeurs généraux doit être le début d’une étroite collaboration afin de garantir que les personnes handicapées ne seront laissées de côté par aucune des politiques de l’UE. Il est temps pour l’UE d’accepter le défi et de mettre en œuvre ses engagements pour la Convention. », a souligné le président du FEPH, Yannis Vardakastanis.

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0