Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > La CFPSAA > Le Conseil d’Administration > Compte-rendu > 2011 > réunion du 24 Mai 2011

réunion du 24 Mai 2011

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CFPSAA - EN DATE DU 24 MAI 2011 - 14h-17h

Approuvé par le Conseil d’Administration du 11 Octobre 2011

I – Appel des présents

Etaient présents : Président : Philippe Chazal Secrétaire Général : Vincent Michel Trésorier : Alain Delaplace Administrateur honoraire : Jean-Pierre Gantet

- ANMCGA : Karine Garnier a donné pouvoir à Bernadette Pilloy.
- ANPEA : Marie-Claude Cressant ;
- ANPSA : « Membre associé »
- APAM : Philippe Thibault et Philippe Paugam ont donné pouvoir à Jean-Marie Cierco.
- ARAMAV : Camille Lapierre a donné pouvoir à Philippe Chazal
- APEDV : « Membre associé ».
- Association Paul Guinot : Hamou Bouakkaz qui a le pouvoir de Marie-Laure Martin.
- Association des Aveugles de la Manche : « Membre associé « 
- Auxiliaires des Aveugles : François Condello ;
- AVH : Philippe Paugam a donné pouvoir à Jean-Marie Cierco ; Françoise Madray-Lesigne ;
- Baisser les Barrières : « Membre associé »
- BailleNet : Dominique Burger a donné pouvoir à Philippe Chazal
- FAF : Daniel Jacquet ; Thierry Nicolle a donné pouvoir à Vincent Michel ;
- FISAF : Annie Renard ;
- FDFA : « Membre Associé »
- FFAC : Paul Charles et Michel Rossetti ont donné pouvoir à Alain Delaplace
- Fondation La Cause : « Membre Associé »
- GIAA : Marie de Saint-Blanquat ; Alain Lequeux ;
- Handicap Zéro : Salima Kerbouai ;
- Le Livre de l’Aveugle : « Membre associé »
- Retina France : Patrice Aubry ;
- Sésame : « Membre Associé »
- SPS : Edouard Ferrero ;
- UAG : Pierre Tricot a donné pouvoir à Michel Gouban
- UGAMPA : « Membre associé » ;
- UNAKAM : Michel Gouban ;
- Voir Ensemble : François Lanier, Cécile Guimbert

Associations « Membre associé » représentées par Francis Perez, Yannick Rault et Danielle Réfuveille ; Invités :
- Michel Brals, Président de la Commission Emploi
- Dominique Leclère, Président de la Commission NTIC

Etaient Absents :
- Association des Donneurs de Voix : Nicole Bérato et Jacques Roborel de Climens ;
- FF Handisport : Michèle Sarloute ;

II – Brève présentation des nouveaux administrateurs

- Un nouvel administrateur de l’ARAMAV a rejoint le Conseil d’Administration mais il n’est pas présent ;
- Mme Françoise Madray-Lesigne ;
- Mme Ménard qui est absente ;
- Mme Cécile Guimbert de Voir Ensemble remplace Mme Sylvie Jouveaux ;
- Mme Annie Renard est Vice-présidente de la FISAF et Présidente d’une association qui gère des structures pour des aveugles et sourds aveugles, enfants et adultes.

III – Approbation du compte rendu de la réunion du Conseil d’Administration du 6 avril 2011

Le procès verbal est adopté en tenant compte des observations de Marie de Saint Blanquat.

IV – Décisions à prendre concernant l’application du plan d’action de la CFPSAA pour la période 2011-2012

A. Nomination du représentant du Bureau au sein du groupe « Daisy France »

Ce représentant aurait deux voix en cas de vote. Il s’agit de trois réunions par an. Françoise Madray-Lesigne se porte volontaire. Accord des membres du CA.

B. Programmation d’une étude épidémiologique sur la déficience visuelle en France (constitution d’un groupe de travail piloté par l’association ARAMAV)

L’association ARAMAV a donné son accord de principe car elle connaît le sujet. Une telle étude est nécessaire car à ce jour nous ne connaissons pas le nombre d’aveugles complets ni de déficients visuels en France. En janvier dernier, Philippe Chazal et Vincent Michel en avaient parlé à Mesdames Bachelot et Montchamp qui s’étaient montrées favorables. L’ARAMAV est donc nommée pour être en charge du projet, il nous faut maintenant constituer un groupe de travail autour d’eux. Alain Lequeux pense qu’il faut interroger la MSSH-EHESP – Maison des Sciences Sociales du Handicap (236 bis, rue de Tolbiac - 75013 Paris) pour avoir communication de leur enquête et qu’il faut envoyer un courrier au CTNERHI (devenu depuis EHESS) pour voir ce qui a été fait précédemment. Le Groupe de travail pour établir un questionnaire est constitué comme suit : Philippe Chazal, Jean-Pierre Gantet, Michel Gouban, François Lanier, Vincent Michel. Francis Perez signale l’importance de ne pas oublier les personnes ayant des handicaps associés. Vincent Michel indique que sur ce dossier, il a reçu un mail d’une équipe de chercheurs de l’Université Paul-Valéry de Montpellier et qu’il doit les rencontrer car ils travaillent sur le sujet. Si l’on pouvait mobiliser des étudiants cela nous éviterait des dépenses.

C. Mise en ligne sur notre site de l’annuaire préparé par la fondation « La Cause »

Les représentants de l’association « La Cause » sont absents. Mme Cressant signale que selon Martine Haage, cet annuaire est prêt mais ils souhaitent vendre quelques exemplaires avant de le mettre en ligne.

Thierry Jammes a préparé de son côté un document. Mais il ne faut pas faire doublon. Il est donc convenu que si La Cause donne son autorisation, l’annuaire sera mis en ligne, sinon celui de Thierry Jammes sera utilisé.

D. Adoption d’un planning pour la rédaction de notre Règlement Intérieur

Philippe Chazal souhaite être aidé. Thierry Nicolle, Francis Perez, Philippe Paugam et Jean-Pierre Gantet qui ont travaillé sur les statuts s’occuperont du Règlement Intérieur. Le but est de l’adopter lors de l’Assemblée Générale de 2012. Le groupe de travail devrait se réunir fin septembre / début octobre. Cinq ou six règlements intérieurs ont été reçus. Philippe Chazal estime la durée du travail à 10 heures pour un juriste. Vincent Michel manifeste son intérêt à y travailler à condition d’avoir les documents rapidement et de commencer fin août. Philippe Chazal et ce dernier se réuniront le 29, 30 ou 31 août.

E. Préparation de l’ouvrage « Comment aider une personne aveugle ou déficiente visuelle » dont la sortie est envisagée pour septembre 2012

Philippe Chazal, Françoise Madray-Lesigne, Marie de Saint-Blanquat et Michel Gouban acceptent d’y travailler. Françoise Madray-Lesigne convoquera une réunion lors de la deuxième quinzaine de juin. Entre le 19 et le 27. Vincent Michel indique qu’il transmettra au groupe le guide sur l’emploi préparé par la FAF et Randstad. Françoise Madray-Lesigne rappelle qu’il y a le document de l’AVH. De plus, Michel Gouban a transmis un article sur le comportement à adopter avec un aveugle à l’hôpital.

Les membres du Conseil doivent envoyer leurs idées afin de ne rien oublier comme, par exemple les maisons de retraite. Pour ce faire, Françoise Madray-Lesigne pense qu’il faut d’abord se réunir et faire une première liste envoyée par mail aux membres du CA pour que chacun la complète. Francis Perez rappelle qu’il faut aussi penser à la forme, pas seulement au fond. Alain Lequeux souligne l’importance de prendre en compte le public cible à qui s’adressent ces publications. Françoise Madray-Lesigne pense qu’il faut envisager deux fascicules : un ciblé grand public et l’autre destiné aux professionnels qui pourraient prendre la forme d’un classeur composé de fiches amovibles. Alain Lequeux suggère de considérer ce qui se passe à l’étranger. Philippe Chazal a obtenu des documents par l’intermédiaire de l’UEA.

V – Présentation, discussion et adoption du plan d’action de chacune de nos Commissions et de nos groupes de travail pour la période 2011-2012

A. Commission Accessibilité : Thierry JAMMES

Lecture par François Lanier.

Composition de la commission à ce jour : Thierry Jammes, François Lanier, Marcel Meurin, Michel Henry, Jacques Fournier, Anne Miquel, Michel Rossetti (qui va partir), Jean Bouillaud en tant qu’expert avec François Condello. Yannick Rault souhaite participer.

Plan d’action :
- poursuivre les travaux et accompagner les villes dans leurs tests ;
- poursuivre le travail avec la SNCF ;
- RATP, poursuivre la présence dans les groupes de travail pour les aider à déployer des solutions accessibilité ;
- le code de la rue : accroître la présence dans les groupes de travail du CERTU à Lyon ;
- Tourisme et handicap, label « destination pour tous » en cours d’expérimentation (concerne aussi les pharmacies, les médecins, les hôpitaux…) ;
- parution de l’arrêté relatif à l’abaque de détection, en cours ; propositions en vue d’une parution d’un arrêté détectable (canne, pied, main) et repérable (signalisation sonore) ;
- révision norme feux sonores pour traversées ferrées et tramways, chaussées complexes et annonce vocale des rues traversées ;
- projet d’arrêté ERP ;
- véhicules électriques (un groupe de travail est souhaité sur la sonorisation de ces véhicules dès 0 km/h) (Michel Gouban signale le système start and stop sur les véhicules thermiques dont le moteur s’arrête au ralentissement pour des économies d’énergie) ;
- zones partagées, zones de rencontre, panneaux d’information et cycles ;
- segways ou giropodes (qui présentent un danger) ;
- apparition de la définition du trottoir.

Philippe Chazal : rappelle aux Commissions qu’il ne faut pas être trop ambitieux dans le plan d’action afin d’en réaliser le contenu.

Le plan d’action est adopté à l’unanimité.

B. Commission Culture : Sylvain NIVARD

Composition : Sylvain Nivard, Alain Lequeux, Yves Morineau (AVH), Cécile Guimbert, Marie-Claude Cressant, Francis Perez (à confirmer), Bernard Lebahar (SPS) et Fabrice Guéot. Francis Perez pense que ce n’est pas une commission de travail car des travaux sont réalisés mais ne reposent que sur Alain Lequeux, Sylvain Nivard et Guy Rochereau. Pour Marie de Saint-Blanquat cette commission est un bon relai d’information. Philippe Chazal explique que c’est une commission atypique avec beaucoup de membres extérieurs. Conformément à nos statuts, il convient de distinguer les représentants des associations membres de la CFPSAA titulaires, des autres participants qui sont des invités.

Le Groupe de travail de l’édition adaptée doit servir à dynamiser et mettre la CFPSAA en avant et développer l’édition adaptée en France.

Lecture par Alain Lequeux : Plusieurs activités, trois réunions par an, cette commission est présidée par Sylvain Nivard. Une liste de diffusion permet aux membres de transmettre l’information. Les thèmes abordés sont notamment les droits d’auteurs, l’accessibilité aux musées, l’édition adaptée. Un panel est constitué pour servir de référence aux différents émetteurs d’audiodescription.
- Accessibilité de l’aide à l’audiodescription ;
- Argumenter pour la mise sur le marché d’un décodeur vocal pour les téléspectateurs français.
- Travailler sur l’aide publique pour l’équipement des cinémas. Avoir une salle équipée par ville ; Augmenter le nombre de programmes audiodécrits.
- Droits d’auteur et édition adaptée (un groupe de travail spécifique). Un amendement a été déposé au Sénat pour que les fichiers soient disponibles pendant une plus longue période.
- Travail sur l’accès aux fichiers sources pour avoir le moins possible de pdf.
- Travail à la commission exception aux droits d’auteur.
- Travail sur les relations entre BNF et Hadopi. Gros chantier concernant la presse et les livres numériques. Aspect international de cette question : l’UMA réclame un traité international pour permettre l’échange d’ouvrages adaptés entre pays de même langue
- Suivre l’évolution technique des formats DAISY ;
- Améliorer la production d’ouvrages scolaires ;
- Faire une étude économique du secteur pour évaluer les besoins et rechercher des moyens complémentaires ;
- 3ème groupe sur l’accès aux musées, piloté par Marie de Saint-Blanquat.

Marie-Claude Cressant signale que pour l’accès aux musées, la Cité de la Musique y a travaillé, il peut être intéressant de voir les actes de leur récent colloque.

Françoise Madray-Lesigne regrette le manque d’engagement de certaines grandes associations au sein de la Commission Culture. L’AVH par exemple n’y participe pas assez. Chacun doit chercher au sein de son association une personne capable de s’investir dans les travaux de cette commission. Il est important de s’engager rapidement.

Jean-Marie Cierco n’a pas encore trouvé la personne idoine au sein de l’AVH.

Vincent Michel explique que toutes les associations éprouvent ces difficultés de fonctionnement. Il serait bon d’utiliser des outils modernes de communication : téléconférences, skype, listes de diffusion.

Le plan d’action est adopté à l’unanimité.

C. Commission Emploi : Michel BRALS

Il s’agit d’une commission qui redémarre. Composition : Michel Brals, Véronique Moutiez, Marie de Saint-Blanquat, Christine Frémont, Edouard Ferrero, Bertrand Laine, Jean-Marie Cierco, Thérèse Basmadjiev, Céline Chabot, Julie Bertholon. Hamou Bouakkaz exprime son souhait de voir un jour un représentant de l’association Paul Guinot à cette commission. Sylvie Jouveaux y participera pour Voir Ensemble.

Michel Brals donne lecture du plan d’action :
- Formation : étudier les formations dans les filières courtes pour créer une base d’informations sur les métiers accessibles en distinguant ceux accessibles aux aveugles et ceux accessibles aux malvoyants. Véronique Moutiez sera la référente pour ce sujet ; Bertrand Laine, Thérèse Basmadjiev et Christine Frémont fourniront des documents.
- Communication : la liste de diffusion sera mise à jour ; Mise en service d’une base de données sur le site pour que les guides soient consultables, ainsi que les textes de loi ; une aide sera apportée au GIAA pour publier leur guide de l’emploi. Bertrand Laine se charge de mettre à jour le site.
- Statistiques : état des lieux des structures de l’emploi dans les différentes régions et mise à jour d’un annuaire d’appui à l’emploi.
- Voir ce qui se fait à l’étranger en matière d’emploi (avec l’Union Européenne des Aveugles).
- A partir de l’enquête effectuée par la FAF, poursuivre sur le plan national mais plutôt en 2013, si elle se révèle pertinente.
- Intervenir auprès de Ministères : les aides à l’emploi diminuent, il nous faut collecter des informations en région.

Françoise Madray-Lesigne signale que l’association ATHAREP pourrait être associée aux travaux car elle s’occupe des problèmes liés à l’emploi. Elle devrait pouvoir fournir des documents notamment sur la jurisprudence de l’emploi. Cette association aide les demandeurs d’emplois, notamment déficients visuels dans leur recherche.

Philippe Chazal conçoit bien que le travail de cette commission est complexe dans la mesure la cible est mal connue On ne sait pas dire combien de personnes déficientes visuelles recherchent réellement un emploi et ont envie de travailler.

Alain Lequeux fait état d’un certain découragement chez les demandeurs d’emploi.

Jean-Marie Cierco signale que lorsqu’une offre d’emploi est publiée, personne ne se présente. Il souligne que beaucoup de postes sont multifonctions. Il faut donc accepter un découpage des tâches auquel les syndicats sont opposés.

Marie-Claude Cressant pense qu’il faut croiser notre travail avec celui de l’association Droit au Savoir.

Le plan d’action est adopté à l’unanimité. .

D. Commission Juridique : Thierry NICOLLE

Rien n’a été reçu concernant cette commission mais son activité est fortement liée aux questions d’actualité. Composition : Thierry Nicolle, Philippe Paugam, Joseph Pinchon, Gilles Nouailhat, Jean-Pierre Gantet, Francis Perez et Alain Delaplace. Il conviendrait sans doute que cette commission absorbe la Commission Actions Revendicatives animée Vincent Michel.

E. Commission Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication : Dominique LECLERE

Composition : Nicolas Graner, Dominique Burger, Salima Kerbouai, Bertrand Laine, Olga Faure-Olory, Fernando Pinto da Silva, Oliver Jacques, Louisa Ouyed, David Da Motta. Fernando Pinto da Silva continuera d’animer le groupe Nouvelles Technologies dans l’observatoire de l’accessibilité. Le plan d’action présenté par Mr Leclere :
-  téléphonie
-  accès à la TNT : par le biais des box notamment.
-  téléphonie mobile : le marché s’oriente vers les solutions tactiles, Apple joue le jeu mais d’autres non. Le chantier va donc être d’orienter les utilisateurs vers des appareils fonctionnels mais aussi de conseiller les opérateurs dans le choix des appareils. HandicapZero va pouvoir aider car cette association est bien implantée auprès des opérateurs.
-  site internet de la CFPSAA : pour 2011-2012, la commission va continuer à apporter son aide, mais il faudrait accélérer le dépôt des documents.
-  RATP, SNCF, la commission NTIC collaborera ci-besoin avec la commission accessibilité

-  Veiller à l’accessibilité des appareils électroménagers.

Alain Lequeux souligne l’urgence de travailler sur la normalisation, qui sur le plan technique ne pose aucun pb, mais il faut examiner ça sous l’angle réglementaire. Vincent Michel estime que cela doit faire partie des actions de lobbying de la CFPSAA (les coordonnées des députés européens de notre pays sont en possession de la FAF). Françoise Madray-Lesigne estime que ceci doit être une action prioritaire pour la Commission Nouvelles Technologies mais aussi pour la Commission Juridique ;

Hamou Bouakkaz évoque l’étiquetage en braille et la questions des codes barres qui doivent être pris en compte par la commission.

Le plan d’action est adopté à l’unanimité.

F. Groupe de travail Accès à la Lecture : Alain LEQUEUX

Thème déjà abordé (Commission Culture)

G. Groupe de travail DAISY France : Jean-Marie CIERCO

Pas de rapport disponible pour le moment.

H. Groupe de travail pour l’inscription de la profession d’Instructeur de Locomotion au RNCP : Philippe AYMOND

Ce groupe existe depuis 2 ans et demi/ 3 ans. Le référentiel professionnel pour le métier d’instructeur de locomotion est établi, le référentiel de formation avance et le référentiel de validation doit se faire avec le Ministère. Fin 2011 le travail devrait être achevé.

Jean-Marie Cierco pose la question du travail de la CFPSAA récupéré par un de ses membres ? Philippe Aymond estime que la FISAF met en place une formation bancale locomotion/AVJ/accessibilité. De nombreuses associations se sont exprimées contre car cela peut s’avérer dangereux. Vincent Michel s’interroge sur la qualité des prestations fournies ; concernant la locomotion mais aussi pour les instructeurs en AVJ. Ces prestations sont importantes pour les déficients visuels car il en va de leur sécurité dans la vie quotidienne. Il faut donner une formation solide à ces professionnels. Jean-Marie Cierco estime que la FISAF récupère le travail fait dans le cadre de la CFPSAA par Philippe Aymond et son équipe pour faire des formations au rabais. Jean-Pierre Gantet est d’accord mais la plupart des établissements ne peuvent pas s’offrir un instructeur de locomotion. On peut laisser une infirmière acquérir les compétences, on ne parle pas de métier mais de compétences, et sans que cela soit au rabais. Philippe Chazal pense qu’il faut voir avec les Ministères quelles professions peuvent y accéder, et comment. Jean-Marie Cierco relève dans la formation de la FISAF qu’il y a peu de pratique et beaucoup de théorie. Philippe Aymond signale que nous sommes calés sur des standards de formation internationaux qui sont très élevés. Des blocs institutionnels risquent de s’affronter comme ce fut le cas en Allemagne. Vincent Michel rappelle que le coût des formations est pris en charge dans le cadre des plans de formation. Le budget de formation de chaque établissement est fonction de la masse salariale et ne devrait donc pas baisser sensiblement. Les associations d’usagers sont d’accord sur la défense de la qualité, de même que professionnels. La FISAF reste avant tout une association de gestionnaires.

Françoise Madray-Lesigne estime que la CFPSAA ne peut se positionner contre une de ses associations membres. Il faut donc établir un dialogue positif avec la FISAF.

Vincent Michel rappelle la rencontre avec Maryvonne Lyazid et Maurice Beccari.

Annie Renard dit qu’elle fera état de ceci à Maryvonne Lyazid afin d’essayer de trouver un consensus. Hamou Bouakkaz souligne qu’il ne faut pas nous affaiblir en nous divisant. Jean-Pierre Gantet pour sa part estime qu’il n’e doit pas y avoir pas de monopole de formation, il faut obtenir un cadre que tout le monde devra respecter. Philippe Chazal dit que pour les SAVS, SAMSAH et les maisons de retraite la situation est peut-être différente car il s’agit alors de faire plus de l’initiation à la locomotion. Pour Vincent Michel, c’est un faux débat car la qualification de l’instructeur doit être la même en dépit du fait que les personnes formées le sont de façon plus sommaire. Françoise Madray-Lesigne propose de constituer un groupe de quatre personnes avec Philippe Chazal, Vincent Michel, Philippe Aymond et Jean-Pierre Gantet, afin de rencontrer de nouveau la FISAF et de rechercher un consensus. Vincent Michel souhaite que Jean-Marie Cierco se joigne à nous, ce qu’il accepte. Il rappelle qu’il ne s’agit pas de monopole pro-FAF ou anti-FISAF. Il faut ouvrir la possibilité d’un consensus

Le C.A. approuve.

VI – Préparation de différents événements

A. Troisième anniversaire du « Plan Déficients Visuels » le 2 juin prochain

Philippe Chazal mentionne : Un comité de rédaction a été mis en place afin de préparer un communiquer. Pour la CFPSAA c’est une occasion unique de se manifester auprès de tous et pour dire que nous sommes déçus de l’absence de résultats obtenus suite à ce plan. Une réunion avec Françoise Madray-Lesigne et Vincent Michel. Un texte martyr qui aborde les principaux points sur lesquels nous sommes déçus. Philippe Chazal en fait la lecture.

Philippe Chazal évoque deux possibilité un texte explicatif mais qui risque d’être trop long ou un communiqué plus incisif dans la presse.

Françoise Madray-Lesigne préfère la deuxième proposition, d’autant que les grands journaux ont des tarifs associatifs.

Vincent Michel explique que Farida Saïdi et Ana Pereira y travaillent. Les grands journaux ont des offres de bouclage et quand ils ne sont pas complets il y a des tarifs intéressants. Une fois écrit, le communiqué sera envoyé à l’agence France Presse et éventuellement à la presse locale. Philippe Chazal estime qu’une dépense de l’ordre de 10 000 euros est envisageable mais dans ce cas il faudrait limiter l’investissement sur l’événement du mois de septembre. Nous pourrions faire un dîner/débat dans le noir et une affiche qu’on diffuserait. Françoise Madray-Lesigne pense qu’agir de cette manière renforcera l’événement du 26 novembre. Un quart de page dans le Monde coûte 23 000 euros, sans négociation.

Le C.A. donne son accord.

Philippe Chazal suggère que chacun fasse le maximum pour avoir des informations sur les tarifs dans les principaux journaux. Vendredi 27 au matin à 10h, une réunion téléphonique est prévue pour faire le point.

B. Conférence Nationale du Handicap le 8 juin prochain

Elle se déroulera au Centre Pompidou. Pas d’invitations possibles, sauf pour ceux qui participent à des instances officielles comme le CNCPH, l’AGEFIPH, etc. Cette conférence sera organisée en tables rondes, étalées sur la journée. Les thèmes principaux seront l’accessibilité, l’accès à l’école et à l’emploi. A 17h, le Président de la République fera une allocution de clôture. Le Comité d’Entente a décidé que si les modifications de l’article 3 du décret sur la RSDAE ne sont pas annoncées, les représentants quitteront la salle au moment de l’arrivée du Président.

Une publication de la Documentation Française reprend les rapports.

Un rapport du Gouvernement sera présenté au Parlement et examiné en septembre par le CNCPH.

C. Semaine de communication qui précède les JNAA : du 26 au 30 septembre prochain

Une grande partie du budget prévu pour cette semaine sera donc transposée sur l’action de communication du 2 juin. Seul le dîner/débat le lundi soir et l’affiche à diffuser lors de la semaine de communication seront conservés.

D. Rencontre Nationale des Déficients Visuels du 26 novembre prochain

Début septembre il faudra y réfléchir et trouver une salle pour environ 1000 personnes et pour la journée.

VII – Point sur le dossier UNADEV

La Cour des Comptes a été saisie et Vincent Michel attend une convocation de la présidente de la 5ème Chambre. En effet, cette affaire n’est pas du ressort de l’IGAS. Par ailleurs, l’UNADEV a envoyé une lettre plutôt menaçante à la CFPSAA. Nous avons consulté l’avocat de la FAF qui connaît l’historique des relations UNADEV/FAF et qui a proposé un projet de réponse (nous sommes une association libre et fondée à prendre cette décision). Ce courrier sera envoyé au Président René Breton sur papier à en-tête de la CFPSAA. Une copie sera envoyée aux membres du Bureau.

VIII – Composition de la délégation française à l’Assemblée Générale de l’Union Européenne des Aveugles

Deux femmes et quatre hommes sont requis comme délégués : Philippe Chazal, Edouard Ferrero, Vincent Michel, Marie de Saint-Blanquat, Olga Faure-Olory (à confirmer) et une autre personne de la FAF sont pressentis.

IX – Questions diverses

Alain Delaplace rappelle aux associations de bien vouloir régler leurs cotisations.

Hamou Bouakkaz fait part de la parution de son ouvrage le 30 mai, « Aveugle, Arabe et Homme Politique, ça vous étonne ? ». Ce livre explique son parcours avant d’arriver au Cabinet du Maire.

Date du prochain CA : 11 octobre.

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0