Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2017 > Bulletin 02 du 28 février 2017

Bulletin 02 du 28 février 2017

Table des matières :

Bulletin CFPSAA Infos 2017-02 – du 28 Février 2017

Pour vous abonner à la lettre du CFPSAA, envoyez un message à cfpsaa-subscribe@yahoogroupes.fr Pour vous désabonner de cette lettre, envoyez un message à cfpsaa-unsubscribe@yahoogroupes.fr à partir de l’adresse inscrite.

SOMMAIRE

ÉDITORIAL

Il n’y a plus de campagne présidentielle ou du moins elle tend à redémarrer, après les « affaires » déversées en place publique qui la rendent difficilement audible. Pendant ce temps, les corporations et représentants associatifs, qui eux, sont ancrés dans le concret font leur appel aux candidats. Difficile d’être entendu dans ce brouhaha, surtout lorsque ces candidats placent leur centre d’intérêt à d’autres niveaux de logiques. Quand ils repassent un peu la tête par la fenêtre de la réalité ils sont aspirés par la tourmente économico-mondiale. Dans ce contexte, et dans une période où la communication est si volatile, la supplique des uns et des autres leur parvient-elle ? Tout cela me rend souvent pessimiste, mais pourtant nous aussi nous allons essayer de faire entendre notre petite musique. Pendant le mois de mars, nous allons diffuser à chaque candidat un texte que nous venons de préparer, nous tenterons de les rencontrer, et de les persuader du bien-fondé de nos revendications. Pendant ce temps notre réalité, à nous, s’appelle « application de la Loi Numérique », parue depuis octobre dernier. Nous attendons toujours le décret s’appliquant à l’article 106 de cette loi, et sans décret d’application, la loi reste vaine. A force d’opiniâtreté, nous avons enfin obtenu l’organisation d’une réunion au cabinet de Ségolène Neuville, Secrétaire d’État, en charge des Personnes Handicapées, avec les protagonistes de cette loi. Il nous avait été promis d’être associé à la rédaction du décret nous concernant. Nous sommes donc dans l’attente de cette rencontre, qui doit avoir lieu en cette toute fin février, pour voir où nous en sommes. Notre réalité continue de s’appeler, aussi, « Enseignement Spécialisé ». Vous le savez, l’avenir des jeunes m’importe beaucoup et l’enseignement c’est une porte ouverte vers l’emploi. Le dossier est évidemment très technique et nous nous sommes battus à la fois sur le nombre d’heure et les outils d’apprentissage (numérique et braille). Il semble que nous ayons été entendus. Si le numérique prend une place prépondérante et indispensable, nous continuons parallèlement à défendre le braille. La CFPSAA a travaillé sur un texte de fond, technique et explicatif, à l’intention des pouvoirs publics. Notre choix est de le diffuser et de faire campagne sur ce thème, après l’Élection présidentielle, auprès du prochain gouvernement. Nous en revenons donc à cette période électorale, par laquelle j’ai commencé et pendant laquelle il est peu efficace de lancer de nouveaux sujets. Les ministres encore en place bouclent les dossiers en cours et se projettent désormais vers la question plus personnelle de leur devenir. Cela se traduit pour nous par trois mots : patience, observation et volonté. Patience pour les sujets que nous voulons voir aboutir. Observation des candidats et Volonté de convaincre nos futurs interlocuteurs. Bien à vous tous

Edouard Ferrero Président de la CFPSAA

Retour Sommaire

1) ACTUALITÉS DE LA CFPSAA

1-A) COURRIER DU DÉFENSEURS DES DROITS À L’INTENTION DU PRÉSIDENT DE LA CFPSAA

Objet : Notification de décision du Défenseur des Droits

Monsieur le Président,

Vous m’avez saisi de la situation de plusieurs agents de l’État, atteints de déficience visuelle, qui se plaignent du défaut d’accessibilité de logiciels métiers et d’outils numériques mis à leur disposition pour l’exercice de leurs fonctions.

Après instruction, je vous informe que j’ai décidé, conformément à l’article 25 de la loi organique du 29 mars 2011, d’adresser des recommandations au Premier ministre et aux ministères mis en cause.

Jacques TOUBON

Extrait de la décision du Défenseur des droits n° 2017-001

Le Défenseur des droits,

Après consultation du collège compétent en matière de lutte contre les discriminations et de promotion de l’égalité ;

Saisi par la confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes de la situation de plusieurs agents de l’État, atteints de déficience visuelle, qui se plaignent du défaut d’accessibilité de logiciels métiers et d’outils numériques mis à leur disposition par leur employeur ;

Adopte la présente décision en vue de rappeler le cadre juridique en matière de droit à l’accessibilité numérique et l’interdiction de toute discrimination fondée, notamment, sur le handicap ;

Décide, en vue de régler la situation exposée dans la décision, d’émettre des recommandations à l’attention du Premier ministre, du ministère de l’économie et des finances, du ministère de l’éducation nationalé et de l’enseignement supérieur, du ministère de l’intérieur et du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Jacques TOUBON

Voir l’ensemble de la Décision et des recommandations sur le site du Défenseurs des Droits : www.defenseurdesdroits.fr

Retour Sommaire

1-B) COURRIER DE LA CFPSAA À LA DÉLÉGUÉE MINISTÉRIELLE À L’ACCESSIBILITÉ

Extrait : « Nous venons par la présente, vous confirmer notre souhait de voir modifier l’arrêté du 23 septembre 2015 sur les feux R12. L’idée étant d’y appliquer les avancées techniques apportées sur les feux sonores R25 ; à savoir le couloir sonore, l’objectif de qualité auditive et le positionnement des haut-parleurs en face à face.

Il s’agit également de lever la discrimination subie par les personnes aveugles et malvoyantes et faire en sorte que lorsque l’information sonore qui leur est destinée est en panne, les feux tricolores le soient aussi, entrainant de fait la maintenance de l’ensemble du feu de circulation. Et vice-versa. »

Février 2017

Retour Sommaire

3)- ACTUALITÉS SOCIALES

3-A) PONCTION 30 MILLIONS SUR LE BUDGET DU FIPHFP : OFFICIEL !

Après 3 x 29 millions, 30 millions ponctionnés au fiphfp Résumé : La menace planait sur le Fiphfp depuis août 2016. Elle est désormais officielle. 30 millions seront prélevés sur le budget de l’emploi des personnes handicapées pour financer la sécurité sur les campus universitaires. Ça grince très fort ! 30 millions d’euros ! Le financement de la sécurisation des universités serait assuré par une exonération du versement de la cotisation au Fiphfp (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) pour l’année 2016 (article en lien ci-dessous). L’annonce, dans un tweet de Najat Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, datait du 31 août 2016 : « La rentrée se fera dans des conditions de sécurité renforcée. Nous apporterons 30 millions d’euros pour cela ». Les nombreux tollés qui l’avaient accompagnée n’ont pas suffi à reléguer le projet au fond d’un tiroir. Depuis le 20 janvier 2017, la décision est effective, annoncée lors d’une commission spécialisée du Fiphfp une semaine plus tard. AUX DÉPENS DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS Représentant un coût de 30 millions d’euros pour cette institution, cette mesure pourrait porter un coup préjudiciable à ses finances et donc par conséquent à l’emploi des personnes en situation de handicap dans les trois versants de la fonction publique. Dans un communiqué, le CFE CGC s’insurge : « La politique d’emploi en faveur des personnes en situation de handicap ne peut en aucune façon être la variable d’ajustement des autres politiques publiques. » Et de rappeler que le Fiphfp a pris récemment des mesures visant à améliorer le dispositif des emplois d’avenir pour les personnes en situation de handicap, afin qu’il constitue un réel tremplin vers l’insertion professionnelle. Dans un contexte de baisse des recettes du Fonds, cette retenue financière ne pourra que fragiliser ses actions. ANNULER CETTE PONCTION Nathalie Makarski, présidente de la fédération des services publics du CFE CGC, précise qu’un courrier a aussitôt été adressé au Premier ministre pour réclamer l’annulation de cette ponction, rappelant que le Fiphfp, tout comme l’Agefiph (son homologue pour le privé), ont déjà subi des prélèvements de trois fois 29 millions d’euros chacun pour le financement des contrats aidés. En l’état, le Fiphfp a une « survie » estimée entre 12 à 18 mois, et son Comité national recherche de nouvelles sources de financement afin de pérenniser (sauver ?) son engagement. Ça ne va pas aider ! Probablement d’autres réactions à venir…

3-B) RAPPEL – PONCTION FIPHFP : LA CFPSAA SOUTIENT LE FIPHFP

La CFPSAA a été cosignataire du courrier adressé au Premier Ministre par le FIPHFP

Extrait du courrier pour mémoire : « L’annonce de Najat Vallaud-Belkacem concernant une exonération de 30 millions d’euros pour les universités sur leur contribution au FIPHFP est inacceptable et démontre une ignorance totale du fonctionnement du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique et un mépris certain pour les personnes en situation de handicap.

En effet, en l’état, la survie du Fonds est estimée entre 3 et 4 ans et le Comité National recherche de nouvelles sources de financement. Il n’est donc pas possible de prétendre que cette mesure n’aura pas d’impact pour les personnes en situation de handicap.

Le gouvernement a déjà ponctionné le Fonds pour les emplois aidés et exonère encore des ministères de leur contribution. Il ne peut continuer ainsi à priver le Fonds de recettes destinées à l’emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, nous vous demandons, Monsieur le Premier Ministre, de reconsidérer cette annonce, en vous rappelant que le taux de chômage des personnes en situation de handicap est de plus de 20 % et qu’il est donc indispensable que le Fonds puisse avoir les moyens financiers de continuer à accompagner les travailleurs en situation de handicap. »

Courrier de janvier 2017

Retour Sommaire

3-C) HANDICAP : UNE RÉPONSE POUR TOUS, 90 DÉPARTEMENTS ENGAGÉS

Un "engagement massif des départements" pour qu’aucune "personne handicapée ne se retrouve seule face à ses difficultés et sans solution d’accompagnement." Ségolène Neuville, secrétaire d’État en charge du handicap, rappelle les objectifs de la démarche "Une réponse accompagnée pour tous" lancée fin 2015. Elle vise un parcours de vie sans rupture pour chaque personne concernée, enfant ou adulte. Un rapport parlementaire publié en janvier 2017 a chiffré à près de 6 800 (1 451 enfants et plus de 5 300 adultes) le nombre de personnes handicapées accueillies dans des établissements en Belgique en 2015, faute de structures adaptées en France. L’Unapei, qui regroupe les associations de personnes handicapées mentales et leur famille, estimait en outre que plus de 47 000 personnes étaient sans solution d’accueil en France fin 2015. Un nouveau cadre réglementaire En 2017, 90 départements sont engagés dans ce dispositif avant qu’il ne soit généralisé à tous au 1er janvier 2018. Ils peuvent désormais s’appuyer sur un nouveau cadre réglementaire qui renforce la coordination des pouvoirs publics impliqués. Le décret (en lien ci-dessous) est paru au Journal officiel le 7 février 2017 ; il définit les informations qui doivent être transmises aux Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) par les Agences régionales de santé (ARS), les services de l’Etat et les collectivités territoriales, en vue de l’élaboration de plans d’accompagnement globaux. La "réponse accompagnée pour tous" prévoit en effet que chaque personne en difficulté, du fait de l’absence d’un accompagnement médico-social adapté, puisse bénéficier d’un plan d’accompagnement global qui détermine les mesures à mettre en œuvre pour proposer une réponse immédiate, construite en fonction de l’offre locale, sur laquelle toutes les parties-prenantes s’engagent. Ce décret vise donc à simplifier le travail des MDPH et à conforter leur fonction de coordination au moment de l’élaboration de ce plan. 66 nouveaux territoires en 2017 Ce décret a par ailleurs pour effet de sécuriser le travail des 90 territoires. En effet, suite à un second appel à candidatures, 66 nouveaux rejoignent, en 2017, les 24 territoires pionniers engagés depuis 2015 (article en lien ci-dessous). Ils seront tous soutenus financièrement afin d’amorcer ce changement, conformément aux engagements pris par le chef de l’État lors de la Conférence nationale du handicap du 19 mai 2016. Selon Marisol Touraine, ministre de la Santé, "la réponse accompagnée pour tous est une mesure de justice sociale" qui "concrétise notre volonté d’accompagner chaque personne porteuse d’un handicap". Handicap.fr – février 2017 Retour Sommaire

4)- ACTUALITÉS FRANÇAISE DU HANDICAP

4-A) HANDICAP, DÉPENDANCE ET PAUVRETÉ : LES FRANÇAIS SOLIDAIRES DES PLUS VULNÉRABLES

En 2015, selon le Baromètre d’opinion de la DREES, les Français se disent, dans l’ensemble, satisfaits du système de protection sociale. Une majorité d’entre eux soutiennent l’État dans sa mission de solidarité. Toutefois, le coût du système de protection sociale est jugé excessif. Les Français sont partagés entre le maintien du niveau des dépenses de protection sociale et la réduction des déficits publics. Malgré cette préoccupation, la solidarité des Français envers les personnes en situation difficile reste très marquée. Ainsi, une majorité souhaite que le revenu de solidarité active (RSA) soit augmenté. Toutefois, son financement pose question, tout comme celui de la prise en charge publique de la dépendance des personnes âgées. Le principe d’un minimum social plus élevé que le RSA pour les personnes dépendantes ou atteintes de handicap est très largement approuvé. Pour les enquêtés qui déclarent apporter une aide aux personnes dépendantes, le Baromètre révèle le- manque de -reconnaissance ou d’aide financière et matérielle de la part des pouvoirs publics. Enfin, la majorité des Français soutiennent la scolarisation en milieu ordinaire des enfants handicapés, surtout les enfants présentant des déficiences motrices. Référence : Étienne Perron-Bailly (DREES), 2017, « Handicap, dépendance et pauvreté : les Français solidaires des plus vulnérables », Études et Résultats, n°990, Drees, janvier. Site du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé – janvier 2017 Retour Sommaire

4-B) FAITS DIVERS : UNE AVEUGLE SE FAIT VOLER SON CHIEN !

C’était un beau labrador à robe noire. Et c’était surtout le chien d’une femme aveugle. Ce qui n’a pourtant pas freiné le voleur… Lundi, les policiers du commissariat du Ier arrondissement se sont déplacés pour enquêter. La veille une femme avait déposé plainte. La victime, malvoyante, résidant rue de Rivoli (Ier), s’était fait voler son chien pourtant porteur d’une médaille où figuraient son nom et son numéro de téléphone. La dame a raconté aux policiers que le soir, à 21 heures, elle avait laissé son animal de compagnie dans le hall d’immeuble, le temps de remonter chez elle quelques minutes. A son retour, son compagnon à poils avait disparu. Pourtant la porte d’entrée était fermée. Les policiers auditionnaient un témoin et se rendaient rue de Rivoli le lendemain. Pour tomber sur un homme, sans domicile fixe, 50 ans, en compagnie d’un chien, correspondant en tous points à l’animal volé. Lequel animal portait bien au cou la médaille avec l’identité de sa vraie maîtresse. Le voleur présumé fournissait des « explications fantaisistes ». Interpellé, il était placé en garde à vue au commissariat du Ier Et le labrador rendu à sa propriétaire aveugle.

Site : leparisien.fr

Retour Sommaire

5) ACTUALITÉS INTERNATIONALES DU HANDICAP

5-A) PLAN STRATÉGIQUE DE L’UMA (UNION MONDIALE DES AVEUGLES) POUR LA PÉRIODE 2017-2020

Message du Président

Vous verrez que notre Plan Stratégique couvre un vaste éventail d’activités d’importance critique pour les personnes aveugles et malvoyantes du monde entier. Si les Priorités Stratégiques concernent des domaines techniques, comme la représentation auprès de l’ONU, la mise en œuvre du Traité de Marrakech, etc., le Plan Stratégique vise avant tout à soutenir l’intégration complète et égalitaire des personnes aveugles et malvoyantes dans la société, ce qui veut dire qu’il doit y avoir un changement dans l’attitude du public envers les personnes aveugles.

Ce changement d’attitude commence par un travail visant à prendre confiance en nous-mêmes et à croire en nos aptitudes à rivaliser sur le même pied d’égalité que toute autre personne.

Croire en nous en tant que personnes aveugles est l’axe central de notre leadership. Tant que nous ne croirons pas en nous, nous ne pourrons pas animer d’autres personnes à s’engager dans le soutien de notre mouvement collectif pour l’égalité. C’est la raison pour laquelle nous devons centrer nos efforts sur la construction et la consolidation du leadership à tous les niveaux. Si le développement du leadership est en général vital, je suis convaincu qu’il y a un besoin urgent de mettre l’accent sur les efforts de développement du leadership parmi les collectifs des femmes aveugles et de la jeunesse aveugle.

Nous savons que si on leur donne l’occasion de se former et de mettre à profit les opportunités qui se présentent, les aveugles et malvoyants peuvent mener une vie aussi active que productive. C’est le manque d’accès à l’éducation et à l’emploi qui fait obstacle à la participation égalitaire dans la société pour les personnes aveugles et malvoyantes. C’est pourquoi notre Plan Stratégique est développé en vue de soutenir le changement d’attitude qui se trouve au cœur du progrès.

Un exemple est notre travail pour mettre en place le Traité de Marrakech dans les pays, grands comme petits, du monde entier. Chaque nouveau pays qui ratifie le traité signifie un peu moins de soif de livres ; jusqu’à parvenir un jour à un réseau international intégré pour une distribution des livres sous formats accessibles. Le Traité de Marrakech établit un cadre technique pour le partage de supports accessibles, mais l’importance sous-jacente du traité est son potentiel d’accroître de façon exponentielle l’accès au monde imprimé. Et ce faisant, d’élargir les opportunités d’éducation, d’emploi et d’intégration sociale. Les personnes aveugles et malvoyantes du monde entier ont le droit de vivre selon leurs aptitudes et non pas suivant les faibles attentes que la société dépose en elles ; c’est ce droit qu’expose le Traité de Marrakech.

Notre travail technique vient soutenir l’objectif d’une véritable égalité. Si nous travaillons de concert, nous parviendrons à faire tomber les barrières que rencontrent chaque jour les personnes aveugles et malvoyantes.

J’ai l’espoir que ce travail en commun va nous permettre d’améliorer grandement les opportunités pour les personnes aveugles et malvoyantes ; mais pour que nos efforts soient couronnés de succès, nous devons d’abord croire en nos propres capacités de vivre et de travailler comme les autres. Le développement du leadership constitue le fondement de notre travail : Nous devons aller chercher les personnes aveugles, les encourager, les aider à se doter d’une solide formation et des aptitudes dont elles auront besoin pour être compétitives, puis nous devons les animer à apprendre à encourager et à inspirer leurs homologues. Nous travaillons pour faire changer la société, mais pour y parvenir nous devons d’abord croire en nous. Lorsque vous lirez le Plan Stratégique, veuillez songer aux façons dont vous, au plan individuel et personnel, pouvez aider à faire avancer notre travail.

Ensemble nous allons continuer notre plaidoyer, continuer à faire respecter nos droits civils et humains et continuer à nous libérer des faibles attentes et de l’isolement qui limite depuis des années les opportunités des aveugles et des malvoyants partout dans le monde.

Veuillez-vous joindre aux efforts de nos leaders de priorités, de nos comités et des membres de nos groupes de travail. Le Plan Stratégique est notre plan à tous et sa réussite et son efficacité dépendent de l’énergie et de la volonté collective que nous y mettrons.

Je suis impatient de travailler avec chacun d’entre vous au cours des mois et des années à venir, sur le chemin du progrès en ce qui concerne les opportunités pour les aveugles et malvoyants du monde entier.

Frédéric K. Schroeder, Président de l’Union Mondiale des Aveugles

Retour Sommaire

5-B) CHERCHEUR AMÉRICAIN EN QUÊTE DE PARTICIPANTS À SON ENQUÊTE

Un chercheur de la City University of New York, Martin Goldberg, nous a envoyé une enquête à laquelle il espère que nos membres participeront. L’objet de cette enquête est de savoir comment les personnes aveugles et malvoyantes du monde entier utilisent les technologies numériques pour les questions de mobilité et de déplacement. Pour l’instant, il n’a eu de contact qu’avec des organisations américaines s’occupant de la cécité et aimerait obtenir des réponses plus internationales. Si vous voulez participer, cliquez sur le lien suivant. Vous y trouverez l’Enquête sur la Mobilité, sous formulaires Google.

Bulletin de l’UMA (Union Mondiale des Aveugles) – Janvier 2017

Retour Sommaire

5-C) NOUVEAU GUIDE CONSACRÉ À L’INFORMATION ACCESSIBLE À TOUS (UNION EUROPÉENNE DES AVEUGLES)

L’Union Européenne des Aveugles (UEA) possède un nouveau Guide consacré à l’information accessible à tous, qui vise à aider toutes les organisations, compagnies et personnes désireuses de rendre leurs documents accessibles. Ce Guide explique des principes fondamentaux et donne des exemples de bonnes pratiques faciles à appliquer pour toutes les activités de communication, imprimées et électroniques. Ces instructions sont importantes non seulement pour les personnes aveugles et malvoyantes mais aussi pour le grand public. Rendre les textes plus accessibles est à l’avantage de tous, et un élément de la mise en œuvre des principes d’intégration ou de conception universelle. Vous pouvez télécharger le Guide en cliquant sur le lien ci-après : Clear Print Guidelines

Bulletin de l’UMA (Union Mondiale des Aveugles) – Janvier 2017

Retour Sommaire

8) EMPLOI

8-A) EMPLOI - SIGNATURE DU PLAN RÉGIONAL D’INSERTION PROFESSIONNELLE DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS DES HAUTS-DE-FRANCE

Mise à jour : 27 janvier 2017 Les acteurs des Hauts-de-France concernés par l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés ont signé, le 24 janvier 2017 à Lille, le plan régional d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés (PRITH) 2016-2020. Le plan régional d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés (PRITH) a pour objectif, l’amélioration de l’accès à la formation et à l’emploi, la sensibilisation des employeurs publics et privés et l’amplification du maintien dans l’emploi des personnes handicapées en région ( loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées A quoi sert le PRITH ? Le PRITH a vocation à devenir le plan d’action unique du Service public de l’emploi (SPE) et de ses partenaires pour l’insertion des personnes handicapées en Hauts-de-France. L’échelon régional apparaît en effet comme l’échelon stratégique de mise en cohérence des politiques d’emploi des travailleurs handicapés. Par ailleurs, le PRITH est le cadre de la déclinaison régionale des orientations de la convention nationale multipartite d’objectifs et de moyens pour l’emploi des personnes handicapées (État, Pôle emploi, FIPHFP, AGEFIPH, Association des régions de France, Caisse nationale pour la solidarité et l’autonomie, Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Caisse centrale de la mutualité sociale agricole) signée en novembre 2013* et des mesures arrêtées lors du Comité interministériel du handicap du 2 décembre 2016. Une dynamique enclenchée en 2011 à consolider en 2017 Le PRITH en Picardie et en Nord – Pas-de-Calais a démarré conjointement en janvier 2011 et nombre d’actions ont été conduites ou sont actuellement en voie de réalisation dans les domaines de la formation des travailleurs handicapés, de leur accès à l’emploi et de leur maintien dans l’emploi, ainsi que de la mobilisation des employeurs. Mais la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés gagne à être consolidée au travers d’un document de cadrage régional comprenant un diagnostic, l’état des actions réalisées et les orientations à venir. Partant de ce constat partagé avec ses partenaires, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi a relancé la dynamique interinstitutionnelle visant à la formalisation du PRITH Hauts-de-France dans un document régional déclinant la Convention nationale multipartite. Après la phase de rédaction en 2016 et la consultation des partenaires concernés, la signature du PRITH concrétise, le 24 janvier 2017, ce travail en commun. Des personnes handicapées en difficultés d’emploi dans les Hauts-de-France La région Hauts-de-France dénombre un peu plus de 6 millions d’habitants et 2,18 millions d’emplois au 31 décembre 2014. Près de 2 millions sont des emplois salariés, dont 488 000 au sein de la fonction publique et 182 000 sont des emplois non-salariés. Les emplois salariés se trouvent en majorité dans le secteur tertiaire (78 %) puis celui de l’industrie et de la construction (21 %). La région Hauts-de-France est la région métropolitaine la plus touchée par le chômage. Au 4e trimestre 2015, le taux atteignait 12,4 % de la population active, contre 9,9 % pour la France. Il diminue sur un an de 0,3 point (- 0,2 point pour la France métropolitaine). La région compte près de 50 000 personnes handicapées demandeurs d’emploi à fin décembre 2015. Ils représentent 8,5 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi, contre 8,3 % au niveau national. La part des 50 ans et plus est de 45 %, soit deux fois plus que pour l’ensemble des demandeurs d’emploi en fin de mois. Ils restent en moyenne plus longtemps au chômage : 62 % ont une ancienneté d’au moins 1 an (contre 49 % pour l’ensemble des demandeurs d’emploi) et 40 % sont des demandeurs d’emploi de très longue durée (2 ans et plus), contre 29 % pour l’ensemble des demandeurs d’emploi. Ils possèdent en moyenne un niveau de formation plus faible (près du tiers a un niveau inférieur au CAP) ainsi qu’une qualification moindre (exemple : manœuvre, ouvrier spécialisé, employé non qualifié). La moitié des demandeurs d’emploi handicapés recherche un emploi dans l’un des 3 domaines professionnels suivants : • les services à la personne et à la collectivité (gardiennage, entretien, sécurité), soit 25% des DEBOE ; • le support à l’entreprise (comptabilité/gestion, RH, achats …), soit 13 % des DEBOE ; • les transports et la logistique (conducteur/livreur, manipulation/déplacement de charges …), soit 12 % des DEBOE. Retour Sommaire

8-B) FORUM POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE D’EMPLOI POUR DV – 9 MARS INJA

Pour la troisième année consécutive, l’Institut National des Jeunes Aveugles de Paris organise dans ses murs un forum sur la Formation et la Recherche d’Emploi pour les Déficients Visuels. (Forum FRE-DV). Cet évènement aura lieu le jeudi 9 mars 2017 de 8 h 45 à 17 h 30. L’objectif de cette journée est de sensibiliser nos publics au monde de l’entreprise ; à la recherche d’emploi ainsi qu’aux parcours de formation. La journée est organisée autour de deux temps forts :
- La matinée : Tout d’abord, un temps d’écoute et d’échange en séance plénière avec des partenaires sociaux, institutionnels et des responsables de centres de formation. Cette année deux tables rondes seront proposées autour des thèmes suivants :
- La recherche et l’insertion dans l’emploi pour des personnes déficientes visuelles : mythes et réalités ?
- Les formations professionnelles sont-elles adaptées aux déficients visuels ?

Les tables rondes sont organisées autour de témoignages de personnes déficientes visuelles et de professionnels reconnus pour leur expertise dans ces domaines. Ce sera l’occasion de nous questionner sur la diversité des parcours et les conditions nécessaires à la réussite d’un projet professionnel.
- L’après-midi : C’est un temps de rencontre et de prise d’informations : quatre types d’intervenants seront présents dans des espaces identifiés afin d’échanger individuellement ou en petit groupe avec le public : 1)- Le monde de l’entreprise : seront présents des professionnels issus du monde de l’entreprise afin d’évoquer l’insertion professionnelle ; l’autonomie dans l’entreprise ; les outils de travail ; les nouvelles formes de travail… 2)- Les parcours de formation : responsables de centre de formation professionnelles ; relais handicap d’université ; Centre de formation d’apprentis ; personnes en cours de formation… 3)- les partenaires sociaux ; associations qui accompagnent la recherche d’emploi ; institutions publics liées à l’emploi, partenaires de projets individuels, partenaires dans l’accompagnement vers l’emploi… Cette année nous tenterons de proposer un quatrième espace consacré aux entreprises qui viendront directement proposer des stages ; des emplois et des formations en alternance ; recueillir des C.V. ; présenter des métiers …

Le public concerné : Ce forum est destiné aux élèves, présents ou anciens, de l’Institut, en recherche de formation ou d’emploi, ainsi qu’à toutes personnes déficientes visuelles à la recherche d’informations et de contacts afin de préparer le mieux possible leur insertion dans l’emploi. Pour s’inscrire : envoyer un mail à : fredv@inja.fr
- Pensez à vous présenter à l’accueil de l’INJA muni d’une pièce d’identité
- Pour se restaurer, au moment de votre inscription pensez à réserver : o Un repas complet à 9,70€ (pour les 30 premières demandes seulement) o Sinon possibilités nombreuses de se restaurer dans les alentours (supermarché ; brasserie ; boulangerie ; restaurant ; traiteur…)

Retour Sommaire

12) LES ASSOCIATIONS MEMBRES DE LA CFPSAA

12-A) 11ÈME FORUM EUROPÉEN DE L’ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE - 19 JUIN 2017, PARIS Les inscriptions sont ouvertes pour le 11ème Forum Européen de l’Accessibilité Numérique.

Le colloque aura lieu le 19 juin 2017 à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris. Le thème de cette année sera « Le numérique au service d’une culture plus accessible ».

Les expositions, les spectacles, les émissions de télévision et de radio, les livres, les magazines et les journaux sont autant d’apports culturels constitutifs de notre identité individuelle et collective. Ils participent à la cohésion d’une société mais peuvent se révéler source de fractures lorsqu’ils manquent. À ce titre, les institutions culturelles ont un rôle fondamental à jouer pour promouvoir l’inclusion de tous les publics. Musées, bibliothèques, monuments et lieux d’art, de musique, de cinéma, de danse, d’opéra et de théâtre... Grâce aux possibilités offertes par le numérique, ils peuvent tous contribuer à lever les obstacles, pour donner de nouvelles opportunités aux personnes en situation de handicap de prendre pleinement part à la vie culturelle.

Cette édition 2017 accueillera des intervenants de renom, parmi lesquels : Antoine Capet et David Lemoîne, BrutPop ; Matthew Cock, Vocal Eyes ; Alexandra Dromard, Centre des Monuments Nationaux ; Gareth Ford-Williams, BBC ; Gawain Hewitt, Drake Music ; Simon Houriez, Signes de Sens ; Matthieu Parmentier, France Télévisions ; Cité des Sciences.

Une sélection de solutions, visant à améliorer l’accès à la culture pour les personnes en situation de handicap, sera présentée sous forme de démonstrations lors d’ateliers pratiques.

Vous pouvez vous inscrire au Forum en vous rendant sur le site dédié : http://eaf2017.braillenet.org

Retour Sommaire

12-B) COMMUNIQUÉ D’HANDICAPZÉRO

Tournoi des 6 Nations : le public aveugle et malvoyant affiche présent

La Fédération Française de Rugby et HandiCaPZéro poursuivent leur action durant le Tournoi des 6 Nations. Un dispositif qui devrait permettre aux supporters aveugles et malvoyants de vivre pleinement la compétition.

À leur disposition

- le guide du Tournoi des 6 Nations Au sommaire : l’édito du nouveau Président de la Fédération Bernard Laporte, l’interview du capitaine Guilhem Guirado, le calendrier des rencontres (et leur retransmission TV), la présentation détaillée des équipes avec un zoom sur les bleus… Nouveauté attendue cette année : un lexique présentant les principales règles du rugby ! Pour satisfaire tous les supporters : le guide est proposé en braille, caractères agrandis et audio (CD et téléchargement).

- une rubrique web "en direct du Tournoi des 6 Nations" Une sélection d’actualités et les résultats à consulter en ligne, issus du site ffr.fr en mode accessible sur handicpazero.org.

De l’audiodescription aussi… Les matchs France/Écosse (12.02.17) et France/Pays de Galles (18.03.17) qui se joueront au Stade de France seront disponibles en audiodescription sur France 2. Un partenariat FFR, France Télévisions et Stade de France qui devrait permettre aux téléspectateurs déficients visuels de ne rien manquer de ces rencontres. Marc Tamon (commentateur) et Frédéric Gonant (oralisateur) sont chargés de retranscrire les actions de jeu et l’ambiance dans le stade. C’est également une audiodescription live au Stade de France qui sera animée par un autre binôme (Jean-Paul Cazeuneuve et Laure Morisset) pour 20 invités aveugles et malvoyants qui assisteront à chacune de ces rencontres.

Pratique

- guide Commandez (ou consultez en ligne) le guide du Tournoi des 6 Nations 2017 (braille, audio, caractères agrandis) sur handicapzero.org (rubrique sport/ Tournoi des 6 Nations 2017/guide du Tournoi des 6 Nations) ou au 0800.39.39.51 (appel et service gratuits). Quel que soit son format, ce guide est gratuit (son expédition aussi).

- rubrique en ligne En ligne sur handicapzero.org, rubrique "en direct du Tournoi des 6 Nations" (rubrique sport/ Tournoi des 6 Nations 2017/en direct du Tournoi des 6 Nations)

À propos d’Handicapzéro Handicapzéro (créée en 1987) facilite l’autonomie quotidienne des personnes aveugles et malvoyantes. En partenariat avec des entreprises et des collectivités, l’association propose gratuitement des dispositifs accessibles : éditions adaptées (braille, caractères agrandis, audio), web... dans les domaines de l’information, la santé, la vie pratique, l’assurance, le sport, les loisirs... handicapzero.org

Handicapzéro.org

Retour Sommaire

15) LOISIRS – VOYAGES

15-A) 16-18 NOVEMBRE 2017 - 3ÈME FESTIVAL MONDIAL LIONS DE LA CHANSON POUR AVEUGLES

Tous les chanteurs aveugles et malvoyants sont invités à prendre part au 3ème Festival mondial Lions de la chanson pour aveugles, qui aura lieu l’année prochaine, du 16 au 18 novembre 2017 à Cracovie, en Pologne. Le but consiste à créer une opportunité pour les artistes aveugles et malvoyants de montrer leurs talents et de faire décoller leurs carrières. Pour de plus amples détails, entrez sur le site web http://lionsfestival.org/en/ et sur Facebook : https://www.facebook.com/2ndLionsWo... La date limite pour les inscriptions est le 31 mai 2017. Si vous avez des questions, veuillez écrire à l’adresse suivante festival2015@lionsfestival.org.

Bulletin de l’UMA (Union Mondiale des Aveugles) – Janvier 2017

Retour Sommaire

15-B) L’ASSOCIATION TOURISME & HANDICAPS AU SALON TOURISSIMA - LILLE DU 3 AU 5 MARS 2017

L’offre Tourisme & Handicap, qui totalise plus de 5500* établissements adaptés, est présente dans toutes les régions françaises et départements d’Outre-mer. Elle propose un large choix de destinations, d’hébergements, d’activités culturelles et naturelles accessibles aux personnes en situation de handicap.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 3143 hébergements et 430 lieux de restauration, 744 possibilités de visites auxquelles s’ajoutent 236 propositions de loisirs et 602 offices de tourismes et points d’information. Pendant trois jours à la rencontre de 21 000 visiteurs** et parmi 250** destinations, il s’agit, pour l’association Tourisme & Handicaps, de poursuivre ses missions de promotion de la Marque nationale Tourisme & Handicap et de valorisation des professionnels du tourisme qui ont intégré volontairement une démarche de qualification. Une présence légitime dont l’offre répond aux critères d’une région touristique réceptive et émettrice.

La Marque Tourisme & Handicap au cœur des Hauts de France Avec plus de 300 sites** détenteurs de la Marque Tourisme & Handicap répartis dans toute la Région des Hauts de France, l’offre touristique adaptée s’intègre parfaitement à l’offre généraliste dont elle reflète la diversité. Plus de 170 offres d’hébergements : hôtels, gîtes, chambres d’hôtes.....sont autant d’appel au séjour, quelle que soit sa durée, à la découverte d’un patrimoine culturel lié à l’art et à l’histoire, ou d’un patrimoine naturel héritier de paysages multiples. 32 lieux de visites adaptés parmi lesquels Le musée Départemental de Flandre fleuron du Département du Nord, le Musée des Beaux-Arts de la ville de Calais ou encore l’Historial de la Grande Guerre situé dans le Somme. A la diversité culturelle s’ajoutent les atouts d’un patrimoine naturel qui permet, entre autre, la découverte du lac de Cantin dans le Nord, des sentiers découverte comme celui du Fort de Condé situé dans l’Aisne ou encore les nombreux rendez-vous jardins. Détenir la marque Tourisme & Handicap c’est afficher un avantage concurrentiel qui favorise la communication et la mise en marché de l’établissement ainsi que la qualité de l’accueil des régions concernées.

Les moyens mis en œuvre pour répondre à l’exigence de qualité Développée depuis 2001 par l’Association Tourisme & Handicaps avec le soutien des instances ministérielles, la Marque nationale Tourisme & Handicap s’est imposée auprès des personnes en situation de handicap comme la garantie d’un accueil qui ne transige pas sur la qualité des prestations. Sous la marque Tourisme & Handicap se rassemblent près de 200 correspondants et référents territoriaux qui accompagnent et conseillent les prestataires et gestionnaires des sites. 1417 personnes, dont 966 sont toujours actifs, ont reçu une formation nécessaire à l’analyse des équipements. 300 critères composent un cahier des charges qui implique le bâtiment, un personnel formé à l’accueil des clientèles spécifiques, le recensement des prestations accessibles dans les zones géographiques concernées et une signalétique adaptée qui facilite la compréhension des informations proposées. 85 adhérents accompagnent l’Association Tourisme & Handicaps dans toutes ses missions sans compter les nombreux bénévoles qui prêtent leur concours aux manifestations et salons organisés annuellement. La marque Tourisme & Handicap répond non seulement à une exigence de qualité qui permet d’apprécier la valeur de vacances et de loisirs choisis en toute liberté mais elle est également la réponse évidente aux voix qui s’élèvent encore trop souvent pour laisser croire que la « France est en retard par rapport à ses voisins ».... Association Tourisme & Handicaps www.tourisme-Handicaps.org

Retour Sommaire

15-C) VOYAGER AVEC UN CHIEN-GUIDE OU UN ANIMAL D’ASSISTANCE : PETITS TRUCS DE MOBILITY INTERNATIONAL USA

Si vous prévoyez de vous déplacer à l’étranger, il est important de garder à l’esprit les dispositions nécessaires pour pouvoir emmener votre chien-guide ou animal d’assistance avec vous. Mobility International USA (MIUSA) a regroupé plusieurs très utiles petites fiches contenant des trucs pour aider les voyageurs à mieux s’informer des dispositions à prendre lorsque l’on voyage avec un animal. Cela comprend les droits et restrictions sur les vols internationaux, à l’arrivée à destination et les arrangements à prendre pour le chien-guide ou l’animal d’assistance suffisamment à l’avance, car l’obtention des documents et vaccins nécessaires peut prendre plusieurs semaines, voire quelques mois. MIUSA propose aussi des ressources utiles sur d’autres aspects relatifs aux déplacements à l’étranger et aux États-Unis, plus concrètement dans la même section de son site web. Pour en savoir plus et accéder aux fiches de trucs, suivez ce lien vers la bibliothèque de ressources de MIUSA.

Bulletin de l’UMA (Union Mondiale des Aveugles) – Janvier 2017

Retour Sommaire

15-D) VOYAGER AVEC UN CHIEN-GUIDE OU UN ANIMAL D’ASSISTANCE : PETITS TRUCS DE MOBILITY INTERNATIONAL USA

NACER L’HANDICAPABLE

Analyste en stratégie le jour, Nacer Zorgani devient handicapable le soir dans le one-man show qu’il peaufine encore pour conter sa vie d’aveugle. Rencontre avec un humoriste en devenir…

Élégant et soigné, Nacer Zorgani veut faire profiter les autres de tous les instants de sa vie d’aveugle. Les beaux, les joyeux, les tristes aussi : il les raconte au public des théâtres parisiens dont le foisonnement lui offre toujours une scène où se produire. Pour exorciser ses peurs certainement, mais aussi communiquer aux gens une philosophie acquise par l’expérience. Écoutons-le :

« Qu’elle soit bête ou intelligente, ambitieuse ou pas, la personne handicapée doit s’accepter elle-même. Souvent, les jeunes handicapés que je croise au travers de mon engagement associatif à la FEDEEH sont enfermés dans cette symbolique, ils ont peur, ils n’osent pas. C’est comme quand j’étais plus jeune, dans un institut pour jeunes aveugles à Marseille, où à la sortie du lycée on m’a proposé de faire standardiste, cadreur de chaises, ou de m’inscrire à l’école de kiné de Paris. Je respecte ces professions mais une personne aveugle ou déficiente visuelle peut prétendre à n’importe quel poste. Moi je fais des PowerPoint, des Excel."

« Piloter un avion, c’était mon rêve quand j’étais gamin. Quand je suis entré chez Thales, j’étais heureux, je reviens dans l’aéronautique après avoir modélisé des F14, des Mirage, des Super Étendard. C’était mon seul passe-temps, parce que j’ai eu une enfance assez modeste, avec mes frères et sœur, on était à cinq dans un 25m² à Marseille. Mon père avait fait beaucoup d’argent dans les années 80 avec l’importation en Algérie de véhicules de luxe, il a été le premier à importer une Jaguar à Alger, il voulait monter une concession Mercedes mais quand le terrorisme a éclaté, Mercedes s’est retiré et mon père a perdu beaucoup d’argent. Il a pris toutes les économies qui lui restait et on est venu s’installer à Marseille, derrière la gare, dans un quartier populaire. Je me suis battu pour sortir de la misère sociale, de la misère intellectuelle, de la misère physiologique avec le handicap. J’ai eu des années difficiles où je n’ai pas eu le projet professionnel que je voulais, la vie conjugale que je voulais, j’ai eu des problèmes dans mon couple, avec une grosse dépression nerveuse."

« Avant je ne comprenais pas les gens qui faisaient une dépression, je me disais ’mais non c’est dans la tête’, mais quand tu le vis c’est physiologique, on se réveille pour ne pas se lever, on dort tout le temps, on a envie de rien. J’ai eu un déclic quand ma compagne est partie : ’t’es un garçon intelligent - enfin j’espère- tu as des amis, une famille, un boulot même si ça se passe mal, qu’est-ce que tu pourrais faire aujourd’hui qui te ferait du bien ?’ Mes amis voulaient me faire sortir de la maison et m’ont inscrit sans me le dire à un Open Mike dans un théâtre. On va à la soirée et j’entends « on accueille tout de suite Nacer », tiens un mec qui s’appelle Nacer, en fait c’était moi ! Du coup je me retrouve sur scène face à une centaine de personnes et là j’ai décidé de raconter ma vie, mes anecdotes de personne handicapée. C’était le 3 mars 2016. Depuis, j’ai joué sur plus de quarante scènes. Aujourd’hui j’ai envie de témoigner de toute cette expérience de vie à travers le spectacle qui s’appelle « Nacer l’handicapable », parce qu’avant d’être handicapé on est tous capables. L’histoire d’un jeune homme, comment il voit le monde et comment la société le voit, jouer sur cet effet de miroir et montrer que le plus gros handicap qui puisse exister, c’est l’ignorance. »

« Je suis très curieux, j’ai toujours été ouvert aux autres, c’est grâce aux autres que j’ai pu progresser. Le spectacle, je ne veux pas en faire mon métier parce qu’humoriste c’est un métier, ça demande du temps. Moi j’aime le business, j’aime la stratégie, je veux rester dans une entreprise. J’ai débuté grâce à Yassine Belattar qui a repris le Théâtre de dix heures, j’ai fait une vingtaine de fois sa première partie. J’y ai construit des fragments de mon spectacle, pour me roder. L’avantage quand tu vois mal, c’est que quand tu arrives devant un auditoire, tu n’es pas perturbé. Je suis assez libre ! "

Propos recueillis par Laurent Lejard, février 2017

Yanous-Actu n° 482

Les articles de Yanous-Actualités sont diffusés avec l’aimable autorisation de Laurent Lejard

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0