Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes

Accès à la voirie et au cadre bâti

Fiche n°6 Ascenseurs

Table des matières :

1- Recommandations

1.1 Signalétique des niveaux du bâtiment

Chaque niveau doit être identifié par un chiffre en rapport avec le niveau zéro constitué par l’entrée principale du bâtiment. Le niveau de chaque étage est indiqué en gros caractères, de couleur contrastée par rapport au mur, face à la porte de l’ascenseur. La signalétique des niveaux sera doublée de la fonction principale utilisée sur l’étage (accueil, parking, salles de réunion...).

Retour à la table des matières

Photo : Information partielle du mouvement de l'ascenseur. Boutons d'appels avec information partielle du mouvement de l’ascenseur.

1.2 Entrée de l’ascenseur

Elle sera indiquée :

  • Au sol, par un cheminement de couleur différenciée ;
  • En hauteur, par une signalisation disposée perpendiculairement au cheminement ;
  • Par la couleur des portes différenciée de celle des murs environnants ;
  • Par la position légèrement en retrait des portes par rapport au nu du mur (effet acoustique). Dans les batteries d’ascenseurs, l’ascenseur dont les portes s’ouvrent sera repérable par un signal sonore clairement audible doublé d’un signal visuel. Un signal ou un message sonore extérieur indique le sens de déplacement de la cabine qui arrive au palier.

Retour à la table des matières

1.3 Clavier et affichages de commande

Photo : Très bien, clavier cabine mat avec inscriptions en braille. Très bien, clavier cabine mat avec inscriptions en braille.

En intérieur ou extérieur de la cabine, les touches de commande doivent être de couleur contrastée par rapport à leur support, saillantes, anti-reflets. Elles sont identifiées par des caractères en relief, en braille et placées sur une plaque support antireflet.

Elles sont situées à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m. Les touches à effleurement et les écrans tactiles sont à proscrire.

L’affichage à cristaux liquides est à proscrire car les caractères ne sont pas bien formés (traits discontinus) et peuvent prêter à confusion. Un éclairage approprié du clavier facilite la reconnaissance des touches.

Retour à la table des matières

1.4 La cabine

Photo : Barre de maintien bien positionnée. Barre de maintien dans la cabine bien positionnée.

Une main courante est obligatoire dans la cabine. Les murs, le sol, la main courante et le tableau de commande sont contrastés visuellement les uns par rapport aux autres (cf. fiche n°1 « ambiance visuelle »).

Un éclairage adapté est indispensable aux personnes malvoyantes. Il devra être de luminosité suffisante et bien orienté pour éviter tout éblouissement.

La précision d’arrêt de la cabine ne doit pas être supérieure à 2 cm. À l’arrivée de la cabine à l’étage, son sens de déplacement est identifié par un signal codé ou un message sonore. L’ouverture et la fermeture des portes sont annoncées en cabine et en extérieur dès qu’il s’agit d’une série d’ascenseurs. Si des niveaux différents sont desservis, ils sont annoncés. L’étage est annoncé en cabine par un message visuel et vocal clairement audible et de niveau sonore suffisant.

Le niveau de chaque étage desservi est placardé en couleur contrastée et en relief sur le mur en face de la porte de l’ascenseur dans un graphisme adapté aux malvoyants à une hauteur de 1,60 m.

Le bouton d’appel extérieur doit toujours être placé du côté droit de la porte de l’ascenseur.

Remarque : une maintenance régulière et un dépannage rapide doivent garantir la régularité de fonctionnement de ces systèmes.

Retour à la table des matières

2- Références réglementaires

Arrêté modifié du 1er août 2006 [zip - 129.9 ko] relatif à l’accessibilité aux personnes handicapées des ERP (Établissements Recevant du Public) et des IOP (Installations Ouvertes au Public) lors de leur construction ou de leur création :

« Ascenseurs et escaliers

Lorsque l’ascenseur, l’escalier ou l’équipement mobile n’est pas visible depuis l’entrée ou le hall du niveau principal d’accès au bâtiment, il doit y être repéré par une signalisation adaptée répondant aux exigences réglementaires. Lorsqu’il existe plusieurs ascenseurs, escaliers ou équipements desservant de façon sélective les différents niveaux, cette signalisation doit aider l’usager à choisir l’ascenseur, l’escalier ou l’équipement mobile qui lui convient.

Ascenseurs

Dans les ascenseurs, des dispositifs doivent permettre de recevoir par des moyens adaptés les informations liées aux mouvements de la cabine, aux étages desservis et au système d’alarme.

A cette fin, les ascenseurs doivent être conformes à la norme NF EN 81-70 relative à l’« accessibilité aux ascenseurs pour toutes les personnes y compris les personnes avec handicap », ou à tout système équivalent permettant de satisfaire à ces mêmes exigences. »

Circulaire interministérielle n° DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 [zip - 24.9 Mo] relative à l’accessibilité des ERP, des IOP et des bâtiments d’habitation lors de leur construction ou de leur création à partir du 1er janvier 2007, et plus particulièrement son annexe 8.

Circulaire du 20 avril 2009 [zip - 79.9 ko] relative à l’accessibilité des bâtiments d’habitation collectifs existants, et des ERP et IOP existants, modifiant la circulaire interministérielle n° DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 - Annexe 10.

NORME : NF EN81-70 relative à l’accessibilité aux ascenseurs pour toutes les personnes y compris les personnes handicapées (document disponible sur le site de l’AFNOR).

Retour à la table des matières

Menu de navigation rapide

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0