Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2008 > Bulletin 8 du 7 mars 2008

Bulletin 8 du 7 mars 2008

SIGNEZ NOMBREUX LE PACTE « NI PAUVRE NI SOUMIS » sur le lien : http://pacte.blogs.apf.asso.fr/sign.html

Nous devons recueillir 30.000 signatures d’ici le 29 mars.

SOMMAIRE

1) EDITORIAL

2) RETRAITE DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU SECTEUR PRIVE : LA DEMANDE

3) LISTE DES ECOLES DE CHIENS GUIDES LABELLISEES

3. A) ECOLES MEMBRES DE LA FFAC LABELLISEES

3. B) ECOLES MEMBRES DE LA FFAC AYANT RECU LE LABEL DE LA COMMISSION, EN ATTENTE DE L’ARRETE

3. B) ECOLES NON AFFILIEES A LA FFAC AYANT RECU LE LABEL DE LA COMMISSION EN ATTENTE DE L’ARRETE

4) SNCF : JOURNEE DE SENSIBILISATION DU 31 JANVIER

5) FORMATION INSERTION DES DEFICIENTS VISUELS : RENCONTRE DE JUIN 2008

6) VOS FACTURES DE GAZ EN BRAILLE ET EN CARACTERES AGRANDIS

7) 12 MARS : SOIREE POETIQUE ET MUSICALE

8) 16 ET 18 MARS : OPERA-BALLET EN AUDIODESCRIPTION AU THEATRE DU CHATELET

9) 13 MARS : EMISSION CONSACREE AU CERTAM

1) EDITORIAL

Le 29 février après-midi, à la CNSA, s’est tenue une très intéressante réunion de l’Observatoire du Marché et des Prix des Aides Techniques. Les déficients visuels n’ont pas été oubliés : une prochaine étude menée au niveau européen doit permettre de recueillir des informations précieuses sur les logiciels de revue d’écran, les plages braille, les synthèses vocales et les systèmes d’agrandissement de caractères. La CNSA met en place une base de données qui recensera l’ensemble des aides techniques disponibles pour les personnes handicapées. Nous devrons, sans doute, établir une collaboration avec elle afin que le matériel concernant la déficience visuelle soit correctement répertorié.

Affaire à suivre avec notre Commission Technologie !

Les groupes d’appui, constitués après la mise en place du Comité de Suivi de la Réforme du Handicap, se mettent en place progressivement. Celui qui étudie la délicate question « Emploi-Ressources » s’est réuni pour la seconde fois le mercredi 5 mars. De nombreux points seront abordés par ce groupe, notamment le statut de l’AAH et de ses compléments, l’incitation à l’emploi pour les travailleurs handicapés, les mesures pouvant favoriser leur embauche par les entreprises, le secteur protégé, etc. Nous aimerions aboutir à des propositions concrètes sur ces différents points et nous vous tiendrons informés de nos travaux.

Le CNPSAA participe aux groupes d’appui suivants :

- « Emploi-Ressources » : moi-même

- « Compensation du Handicap » : Claude Chambet (première réunion cette semaine)

- « Accessibilité » : Thierry Jammes

- « Fonctionnement des MDPH » : Alain Delaplace

La nouvelle Déléguée à l’Accessibilité au Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables, a reçu les représentants du CNPSAA (Thierry Jammes, Philippe Aymond et moi-même) durant plus de deux heures le 5 mars après-midi. L’ensemble des questions concernant l’accessibilité pour les personnes déficientes visuelles a été abordé. Soulignons, ici, la grande écoute dont a fait preuve notre interlocutrice et sa ferme volonté de faire progresser des dossiers qui stagnent depuis trop longtemps.

Les représentants de nombreuses associations de personnes handicapées se sont retrouvés le 6 mars pour préparer la manifestation du 29 : nous attendons plus de 30.000 personnes handicapées. Nous vous donnerons, dans le prochain bulletin, des informations plus précises concernant les déficients visuels : trajets, lieu de rassemblement, déroulement de la manifestation.

Enfin, la Commission Juridique du CNPSAA s’est réunie le 6 mars. Elle a pris conscience, grâce à la participation d’un invité compétent, des difficultés qui subsistent concernant la retraite anticipée des travailleurs handicapés. Nous serions désireux que des spécialistes de cette question prennent contact avec nous et participent à une journée de réflexion approfondie qui pourrait avoir lieu dans la première quinzaine du mois d’avril.

Le bulletin de cette semaine est particulièrement volumineux, nous vous le laissons découvrir. N’hésitez pas à réagir si vous l’estimer nécessaire.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Philippe Chazal

Secrétaire Général

2) RETRAITE DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU SECTEUR PRIVE : LA DEMANDE

Départ anticipé en retraite

Majoration de la retraite anticipée depuis le 1er janvier 2006

Principe :

L’âge minimum de départ en retraite est fixé à 60 ans. Cependant, depuis le 1er juillet 2004, les salariés handicapés peuvent demander à bénéficier d’un départ anticipé en retraite dès l’âge de 55 ans, sous conditions.

Bénéficiaires :

Cette mesure s’applique aux assurés relevant :

- du régime général de la sécurité sociale,

- du régime des salariés agricoles et des non salariés agricoles,

- et du régime social des indépendants (RSI, pour les professions artisanales, industrielles et commerciales).

Ces personnes doivent, en outre, être atteintes d’une incapacité permanente d’au moins 80% ou d’un handicap comparable reconnu par les organismes de sécurité sociale, notamment pour :

- la délivrance de la carte d’invalidité,

- l’attribution de l’allocation pour adulte handicapé (AAH),

- la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé de catégorie C (avant le 1er janvier 2006),

- l’attribution d’une aide à l’entreprise au titre de la lourdeur du handicap du travailleur (depuis le 1er janvier 2006),

- l’attribution d’une pension d’invalidité de deuxième ou troisième catégorie du régime général,

- l’attribution d’une pension d’invalidité pour inaptitude totale à exercer la profession agricole,

- l’attribution d’une pension d’invalidité pour une invalidité totale et définitive du régime des artisans (désormais inclus dans le RSI),

- l’attribution d’une pension d’invalidité par le régime des commerçants (désormais inclus dans le RSI),

- la reconnaissance de victime d’un accident du travail, accident du trajet ou maladie professionnelle justifiant d’un taux d’incapacité permanente égal ou supérieur à 66%.

Conditions de durée d’assurance et de cotisation :

Cette durée dépend de l’âge du départ anticipé en retraite :

- 120 trimestres dont 100 ayant donné lieu à cotisation pour un départ en retraite à 55 ans,

- 110 trimestres dont 90 ayant donné lieu à cotisation pour un départ en retraite à 56 ans,

- 100 trimestres dont 80 ayant donné lieu à cotisation pour un départ en retraite à 57 ans,

- 90 trimestres dont 70 ayant donné lieu à cotisation pour un départ en retraite à 58 ans,

- 80 trimestres dont 60 ayant donné lieu à cotisation pour un départ en retraite à 59 ans.

Dossier de demande :

Il doit être adressé à la caisse de retraite dont dépend le bénéficiaire, au moyen d’un imprimé de demande de situation, accompagné des pièces justificatives mentionnant le taux d’incapacité permanente pour l’intégralité des durées d’assurance et de cotisation (voir ci-dessus). Il s’agit, le plus souvent, des cartes ou des notifications de décisions prises par l’autorité compétente pour l’octroi d’un droit.

Il peut s’agir par exemple de :

- la carte d’invalidité ou de la décision attribuant cette carte prise par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH ex COTOREP),

- la décision de la CDAPH attribuant l’allocation aux adultes handicapés,

- la décision de la COTOREP (ayant été rendue avant le 31/12/2006) ou du Président du Conseil Général attribuant l’allocation compensatrice,

- la décision du préfet accordant le macaron "Grand Invalide Civil" aux personnes handicapées,

- la décision du directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) reconnaissant la lourdeur du handicap.

A noter : une liste détaillée des pièces justificatives admises est présentée dans un tableau annexé à une circulaire de la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) du 21 août 2006.

Absence partielle de justificatifs :

En cas d’absence partielle de justificatifs pour certaines périodes, il appartient à l’assuré de prendre contact avec l’autorité ou l’organisme qui lui a délivré ces pièces afin d’obtenir un duplicata de décision ou une attestation couvrant les périodes non justifiées.

Si l’assuré ne peut pas justifier de son taux d’incapacité, la caisse de retraite lui remet une demande d’attestation à adresser à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH, ex COTOREP) qui s’est prononcée en dernier lieu sur son handicap.

Demande de retraite :

Après avoir vérifié que l’assuré remplissait bien les conditions, la caisse lui délivre un document justificatif, accompagné de l’imprimé de demande de retraite spécifique et d’un calcul estimatif de sa retraite.

Cet imprimé tient lieu de demande de retraite unique (pour les personnes ayant cotisé à plusieurs régimes). Le dossier est alors instruit par la caisse, la date d’effet de la pension ne pouvant être antérieure à la date où les conditions d’ouverture du droit à la retraite anticipée sont réunies et au plus tôt le 1er juillet 2004.

Majoration de la retraite anticipée depuis le 1er janvier 2006

Bénéficiaires :

La retraite anticipée attribuée à partir du 1er janvier 2006 à un assuré handicapé peut être majorée, si cette personne ne réunit pas la durée d’assurance entraînant le versement d’une retraite entière.

A noter : les personnes remplissant cette condition mais dont les droits ont été calculés du 1er mars 2005 au 1er décembre 2005, peuvent bénéficier de la majoration à leur demande, uniquement pour les mensualités versées depuis le 1er janvier 2006.

Calcul de la majoration :

La majoration de retraite anticipée est calculée en appliquant un coefficient de majoration au montant calculé de la pension anticipée. Ce coefficient est égal à la durée réelle cotisée pendant laquelle les conditions d’incapacité sont remplies, divisée par 3. Le résultat est arrondi au centième le plus proche.

Le montant de la pension majorée est égal au montant calculé de la pension anticipée auquel s’ajoute la majoration. Ce résultat ne peut dépasser le montant de la pension de retraite qu’aurait pu percevoir l’assuré s’il avait réuni la durée d’assurance nécessaire pour percevoir une pension entière.

Minimum et maximum de la pension majorée :

Le montant de la pension majorée ne peut être :

- inférieur au minimum contributif, soit 608,47 EUR par mois,

- supérieur au maximum des pensions de vieillesse, soit 1 341,00 EUR par mois.

Montants depuis le 1er janvier 2007.

Cumuls :

La pension de retraite anticipée des assurés handicapés peut être cumulée, après ajout de la majoration de retraite anticipée décrite ci-dessus, avec :

- la majoration pour enfants (l’assuré ayant élevé au moins trois enfants) ;

- la majoration pour conjoint à charge.

La pension de retraite anticipée des assurés handicapés majorée peut également être cumulée avec l’allocation supplémentaire au titre de l’invalidité (ASI).

Cas particulier :

Les assurés handicapés titulaires d’une pension de retraite entière, nés à partir du 2 janvier 1946, titulaires d’une pension de vieillesse attribuée à partir du 60ème anniversaire et prenant effet à partir du 1er janvier 2006, peuvent demander à bénéficier de la majoration de retraite anticipée des assurés handicapés, lorsqu’il s’avère qu’ils auraient pu bénéficier d’une retraite anticipée handicapés prenant effet après le 31 décembre 2005.

Dans ce cas, la caisse de retraite compare le montant de la pension attribuée à partir de 60 ans et le montant de la pension de retraite anticipée majorée qui aurait pu être attribuée à une date fictive, fixée au 1er jour du mois précédant le 60ème anniversaire. Si la pension attribuée à partir de 60 ans est inférieure, elle est complétée à hauteur de la différence avec le montant fictif de la pension de retraite anticipée majorée, dans la limite du minimum contributif et du maximum des pensions rappelés ci-dessus.

Réversion de la pension :

La majoration de retraite anticipée de l’assuré handicapé n’est pas prise en compte pour le calcul de la pension reversée, le cas échéant, au conjoint survivant.

Pour plus d’information, les services à contacter :

Mutualité sociale agricole (MSA), réseau local

Caisse régionale d’assurance maladie (CRAM)

Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV)

110, av. de Flandre

75951 Paris cedex 19

(Adresse postale uniquement : pas de réception du public à cette adresse).

Téléphone : 0821 10 12 14 (0,12 EUR la minute TTC)

Serveur vocal : 3960 (0,12 EUR la minute TTC)

http://www.cnav.fr

Service-public.fr, adresses nationales

Caisse régionale d’assurance vieillesse (CRAV) d’Alsace-Moselle

36, rue du Doubs

67011 Strasbourg cedex 1

Téléphone : 03 88 65 20 21 (standard)

03 88 65 24 25 (renseignements sur la retraite)

http://www.crav-am.fr

Caisse nationale du régime social des indépendants (RSI)

264, avenue du Président Wilson

93457 La Plaine Saint Denis Cedex

Téléphone : 01 77 93 00 00

http://www.le-rsi.fr/

Pour en savoir plus :

Circulaire CNAV n°2006/50 du 21 août 2006

Circulaire CNAV n°2006/51 du 21 août 2006

Textes de référence :

- Code de la sécurité sociale article L351-1

- Code de la sécurité sociale article L351-1-3

- Code de la sécurité sociale article D351-1-5

3) LISTE DES ECOLES DE CHIENS GUIDES LABELLISEES

Cette liste se décompose en trois parties :

1- Les écoles fédérées ayant reçues le label et l’arrêté préfectoral.

2- Les écoles fédérées ayant reçu le label mais en attente de la publication de l’arrêté.

3- Les écoles non fédérées ayant reçu le label mais en attente de l’arrêté.

Liste mise à jour au 01/03/08.

3. A) ECOLES MEMBRES DE LA FFAC LABELLISEES

- Département 06 :

Les Chiens Guides d’Aveugles de Provence Côte d’Azur (créée en 1966)

Siège : 15, rue Michelet - 06100 NICE

Centre d’éducation : Route de la Revère - 06360 EZE

Tél. : 04 92 07 18 18 - Fax : 04 93 98 30 01

E-mail : nice@chiensguides.fr Site web : www.nice.chiensguides.fr

Département 31 :

Association Chiens Guides d’Aveugles de Toulouse Grand Sud (créée en 1995)

44, rue Louis Plana - Les Argoulets - 31500 TOULOUSE

Tél. : 05 61 80 68 01 - Fax : 05 61 80 00 26

E-mail : toulouse@chiensguides.fr Site web : www.toulouse.chiensguides.fr

Départements 49 :

Association Les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest (créée en 1975)

Ecole d’Angers - Promenade de la Baumette - 49000 ANGERS

Tél. : 02 41 68 59 23 - Fax : 02 41 47 08 03

E-mail : ouest@chiensguides.fr

Site web : www.ouest.chiensguides.fr

Département 59 :

Association Chiens Guides d’Aveugles - Centre Paul Corteville (créée en 1958)

69, rue Voltaire - B.P. 37 -59441 WASQUEHAL CEDEX

Tél. : 03 20 36 89 75 - Fax : 03 20 36 53 88

E-mail : corteville@chien-guide.org

Site web : www.chien-guide.org

Département 69 :

Ecole de Chiens Guides d’Aveugles de Lyon et du Centre-Est (créée en 1985)

Siège : 14, rue du Général Plessier - 69002 LYON

Centre d’éducation : Domaine de Cibeins - 01600 MIZERIEUX

Tél. : 04 74 00 60 11 - Fax : 04 74 00 60 13

E-mail : lyon@chiensguides.fr

Site web : www.lyon.chiensguides.fr

Département 75 :

Ecole de Chiens Guides pour Aveugles et Malvoyants de Paris et Région Parisienne (créée en 1980)

105, avenue de St-Maurice - 75012 PARIS

Tél. : 01 43 65 64 67 - Fax : 01 43 74 61 18

E-mail : paris@chiensguides.fr Site web : www.paris.chiensguides.fr

Département 87 :

Ecole Limousine de Chiens Guides d’Aveugles (créée en 1976)

105, rue du Cavou - Landouge - 87100 LIMOGES

Tél. : 05 55 01 42 28 - Fax : 05 55 43 25 60

E-mail : limoges@chiensguides.fr

Site web : www.limoges.chiensguides.fr

3. B) ECOLES MEMBRES DE LA FFAC AYANT RECU LE LABEL DE LA COMMISSION, EN ATTENTE DE L’ARRETE

Département 13 :

Les Chiens Guides d’Aveugles du Midi (créée en 1982)

Chemin des Aubépines - 13090 AIX-EN-PROVENCE

Tél. : 04 42 59 41 40 - Fax : 04 42 59 37 55

E-mail : midi@chiensguides.fr

Site web : www.midi.chiensguides.fr

Département 57 :

Association des Chiens Guides du Grand Est (créée en 2001)

10, route de Thionville - Parc des Varimonts - 57140 WOIPPY

Tél. : 03 87 33 14 36 - Fax : 03 87 33 14 03

E-mail : grandest@chiensguides.fr

Site web : www.grandest.chiensguides.fr

Département 77 :

Les Chiens Guides d’Aveugles d’Ile de France (créée en 1984)

3, rue Eugène Dorlet - 77170 COUBERT

Tél. : 01 64 06 73 82 - Fax : 01 64 06 67 42

E-mail : idf@chiensguides.fr

Site web : www.idf.chiensguides.fr

3. B) ECOLES NON AFFILIEES A LA FFAC AYANT RECU LE LABEL DE LA COMMISSION EN ATTENTE DE L’ARRETE

Département 06

Ecole Méditerranéenne de Chiens Guides d’Aveugle (créée en 1988)

649 chemin de Plan

06410 Biot

Tel / Fax : 04 93 65 08 36

E-mail : chienguide.uaso.bx@wanadoo.fr

Département 33

Ecole de chiens-guides Centre Aliénor (créée en 1985)

11 Rue Joseph Cugnot Zone Industrielle du Phare

33700 Mérignac

Tél. : 05 56 47 85 15 - Fax : 05 56 13 40 20

E-mail : chiensguides.unadev@9business.fr

Site web : www.chiensguides.alienor@9business.fr

4) SNCF : JOURNEE DE SENSIBILISATION DU 31 JANVIER

Michel Rossetti et Samuel Landier représentaient le CNPSAA le 31 janvier à la journée de sensibilisation organisée par la SNCF.

Ils ont réaffirmé que les solutions proposées aux personnes aveugles et malvoyantes concernaient aussi les personnes âgées. Ils ont redit l’intérêt du CNPSAA pour la démarche dynamique d’industrialisation de solutions concertées avec la Commission Accessibilité du CNPSAA, et plus largement, de l’ensemble des associations, avant la mise en œuvre par la SNCF.

Le fonctionnement par itération permet, en effet, de tester des éléments (gare laboratoire), puis de les mettre en application sur le terrain après avoir procédé à quelques adaptations. La SNCF souhaite que le prochain train laboratoire, prévu pour la fin de l’année, soit une nouvelle avancée dans la concrétisation des demandes des personnes déficientes visuelles. Le principe de la flèche sonore, qui résulte de discussions techniques entre la SNCF et la Commission Accessibilité du CNPSAA, montre déjà son intérêt et sera largement déployé. Michel Rossetti et Samuel Landier ont insisté sur la nécessité de travailler à présent les éléments de signalétique pour les personnes malvoyantes.

La Présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac, s’est engagée sur la prise en compte du handicap et sur l’accessibilité des services proposés par celle-ci. « L’accessibilité des voyageurs handicapés est au premier rang de mes préoccupations », a-t-elle affirmé lors du lancement de la campagne nationale destinée à expliquer l’utilité des équipements et des services déjà en place. Elle a également déclaré avoir fait du développement durable le fil stratégique pour les projets de la SNCF, soulignant que cette notion incluait des engagements de société, lesquels intègrent l’accessibilité.

Madame Idrac a rappelé que le budget d’investissement 2006-2015 en fonds propres pour l’accessibilité des gares et des trains se chiffrait à 500 millions d’euros. Elle a souligné que des « trains plus accueillants et des gares plus accessibles » avaient permis en 2007 d’accueillir 515.000 voyageurs à mobilité réduite, tous handicaps confondus, « soit près de 20% de plus qu’en 2004 ». En outre, la Présidente de la SNCF a attiré l’attention sur le fait qu’en 2003, 25% des gares étaient accessibles et qu’aujourd’hui, ce chiffre atteint 40%.

A l’occasion de la campagne « Accessibilité : mieux comprendre, mieux agir », lancée le 31 janvier et se terminant fin mars, plus de 2.200 équipements facilitant l’accessibilité dans 144 gares sont signalés par des panneaux pour éveiller l’attention des voyageurs afin que ces équipements soient compris et respectés. Des brochures sont également diffusées auprès des usagers. Cette campagne porte également sur des engagements précis : mise en place de 324 équipements supplémentaires dans 24 gares d’ici septembre 2008, par exemple. En outre, le service Accès Plus, qui organise le déplacement des personnes handicapées depuis la gare de départ jusqu’à la gare d’arrivée, sera étendu fin mars à 349 gares, contre 98 aujourd’hui.

Mme Idrac a indiqué que le Schéma Directeur National d’Accessibilité (SDNA), qui fixera les programmes de mise en accessibilité des gares et des trains du réseau national, serait présenté au Ministre des Transport.

Enfin, dans la continuité de la gare laboratoire de l’accessibilité, (pendant l’été 2006, près d’un millier d’handicapés ont validé ou invalidé des solutions), Mme Idrac a demandé au Directeur du Matériel, Denis Martin, la réalisation d’un train laboratoire de l’accessibilité. « Il sera, de la même façon, soumis aux avis des voyageurs valides et handicapés », a-t-elle conclu.

5) FORMATION INSERTION DES DEFICIENTS VISUELS : RENCONTRE DE JUIN 2008

Voir Ensemble, association nationale de personnes mal et non-voyantes, organise, à Reims, les 21, 22 et 23 Juin 2008, son 25ème Congrès National.

A cette occasion, une réunion débat sera proposée, le samedi 21 juin, à partir de 14 h, sur le thème suivant :

« Formation et Insertion Professionnelle des Personnes Déficientes Visuelles ».

L’objectif de cette rencontre n’est pas de constater les difficultés rencontrées, mais de trouver des solutions pratiques ou de déclencher la mise en œuvre d’une politique efficace, afin de favoriser l’accès aux études supérieures et au marché du travail pour les personnes déficientes visuelles.

C’est pourquoi nous avons invité les Pouvoirs Publics nationaux et locaux, des responsables patronaux, des chargés d’insertion, des acteurs de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, etc.

Le dimanche 22 juin, vous pourrez soit :

- assister à notre Assemblée Générale Nationale pour découvrir « de l’intérieur » notre association,

- visiter le centre-ville de Reims,

- assister et participer à des démonstrations sportives adaptées (show-down, curling, pétanque, etc.),

- découvrir le matériel adapté basse vision et braille de la société Alphabraille,

- discuter avec un conseiller et découvrir les produits proposés par la Mutuelle Intégrance.

Le lundi 26 juin : visite d’une cave.

Un accueil en gare, l’hébergement et la restauration seront assurés.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter :

Mail : twr@club-internet.fr

Tel. : 06.64.12.70.14 ou 06.62.43.05.51.

Nous serons heureux de vous accueillir dans la Cité des Sacres, célèbre pour sa cathédrale et son Champagne.

6) VOS FACTURES DE GAZ EN BRAILLE ET EN CARACTERES AGRANDIS

DolceVita de Gaz de France et HandiCaPZéro se sont associés pour offrir un meilleur service aux personnes aveugles et malvoyantes

Gaz de France vient de signer un partenariat avec l’association HandiCaPZéro et renouvelle son engagement envers ses clients en situation de handicap visuel. Dans le cadre de ce nouveau partenariat, HandiCaPZéro assurera, pour la marque DolceVita, la transcription des factures, des échéanciers de mensualisation ou encore des lettres d’informations en braille ou en caractères agrandis à destination des clients aveugles et malvoyants.

Sur simple demande auprès du service clientèle DolceVita de Gaz de France au

0810.800.801 (prix d’un appel local depuis un poste fixe), les quelques milliers de clients concernés pourront bénéficier de ce service. HandiCaPZéro, après avoir transcrit les documents, les enverra directement aux personnes bénéficiant du service, afin qu’elles les reçoivent dans les meilleurs délais.

Marque engagée pour que chacun bénéficie du meilleur confort de vie possible, DolceVita de Gaz de France adapte ses services pour contribuer à la réalisation de deux objectifs essentiels pour l’entreprise et ses clients : garantir le même accès pour tous à l’information et surtout, favoriser l’autonomie de chacun. Elle s’appuie dans cette démarche sur HandiCaPZéro, association forte, depuis 1987, d’une expérience dans la prise en charge des besoins spécifiques des personnes aveugles et malvoyantes.

La mise en place de ce service représente une nouvelle étape dans la prise en compte du handicap par le groupe Gaz de France. Elle s’inscrit dans une démarche plus globale visant à garantir l’accessibilité des points d’accueil de Gaz de France, à l’image du site corporate gazdefrance.com, récompensé par le label AccessiWeb en 2007.

7) 12 MARS : SOIREE POETIQUE ET MUSICALE

En partenariat avec la Société de promotion sociale, Bruno Doucey, Directeur des Éditions Seghers, Daniel Repoux, Directeur des Éditions Sous la lime, vous invitent à une soirée poétique et musicale à l’occasion de la parution de « Je est un autre » mercredi 12 mars 2008 à 20 heures à l’INJA.

56, boulevard des Invalides - 75007 Paris

Métro Duroc

Avec la participation :

- des comédiens : Claude Aufaure, Nicolas Brunet, Arantza Urrejola, Frédérique Poslaniec, Laurent Mantel et Philippe Lejour ;

- des musiciens Vincent Boutillier et Marc Hanesse ;

- des poètes Jean-Marie Berthier, Christian Bulting, Azadée Nichapour, Maram al-Masri, Christian Poslaniec, Colette Seghers.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

RSVP au plus tard le 10 mars

Joindre Sylvie Bardeau : sbardeau@robert-laffont.fr

Tél. : 01 53 67 14 73

8) 16 ET 18 MARS : OPERA-BALLET EN AUDIODESCRIPTION AU THEATRE DU CHATELET

Pour les spectateurs malvoyants ou aveugles :

PADVÂMATI

Opéra-ballet en deux actes d’Albert Roussel

Direction musicale : Lawrence Foster

Mise en scène : Sanjay Leela Bhansali

Orchestre philharmonique de Radio France

Chœur du Châtelet

THEATRE DU CHATELET

Place du Châtelet - Paris 1er

Bollywood, de l’écran à la scène !

Le réalisateur indien Sanjay Leela Bhansali a connu un succès international grâce à son film Devdas. Il met en scène l’opéra de Roussel inspiré d’une célèbre légende indienne, qui nous promet une fête de la couleur, de la musique et de la danse.

Casques d’audiodescription et programmes en braille ou caractères agrandis

Dimanche 16 mars à 16h

Mardi 18 mars à 20h

Tarifs préférentiels :

Catégorie 1 : 102 euros

Catégorie 2 : 85 euros

Catégorie 3 : 60 euros

Catégorie 4 : 40 euros

Place à visibilité réduite : 10 euros

Réservations :

Tél : Pascale Perdriel au 01 40 28 28 00

Email : pperdriel@chatelet-theatre.com

Information www.accesculture.org

9) 13 MARS : EMISSION CONSACREE AU CERTAM

Prochaine émission sur Fréquence Protestante.

Thème de l’émission « La Parole est aux aveugles » du jeudi 13 mars 08 sur Fréquence Protestante FM 100.7, de 13 h 45 à 14 h 00 :

« Le CERTAM : Un nouveau Centre d’Evaluation et de Recherche sur les Technologies pour Aveugles et Malvoyants »

Intervenant : Fernando PINTO da SILVA, responsable du CERTAM

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0