Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2008 > Bulletin 29 du 27 novembre 2008

Bulletin 29 du 27 novembre 2008

SOMMAIRE

1) EDITORIAL

2) LETTRE DE MICHEL MERCIER CONCERNANT LA PCH

3) SYSTEME E-CARTE BLEUE, ACCES DE NOUVEAU POSSIBLE VIA LA SOLUTION PROVISOIRE

4) PETITION CONTRE LA FERMETURE DE L’ECOLE PRIMAIRE POUR ENFANTS DV DE VILLEURBANNE

5) COMMUNICATION DE LA COMMISSION ACESSIBILITE

6) SOLSANA, UN HOTEL ADAPTE AUX AVEUGLES ET MALVOYANTS

7) TOURISME ET HANDICAP, UNE VERSION SONORE DU GUIDE GARDOIS

8) STAGES GRATUITS : « DESSIN EN RELIEF ET COMMUNICATION GRAPHIQUE »

9) RECHERCHE ACTEUR NON-VOYANT

1) EDITORIAL

Pour des raisons personnelles, il risque de m’être difficile de rédiger régulièrement le bulletin jusqu’à la fin de cette année. Vous voudrez bien m’en excuser sachant que je ferais le maximum pour trouver le temps nécessaire, même si l’éditorial sera sans doute un peu plus court que de coutume.

- Comité National de Vigilance et de Lutte contre la Maltraitance : Valérie Létard et la Direction Générale de l’Action Sociale se montrent toujours très préoccupées de prévenir la maltraitance contre les personnes âgées et handicapées et de la combattre avec force lorsqu’elle survient. Cette maltraitance peut avoir lieu en établissement ou au domicile des personnes vulnérables, il peut s’agir de maltraitance physique ou psychologique. Le Gouvernement a mis en place un numéro vert pour signaler tout fait de maltraitance : le 3977. Du 5 février au 30 octobre 2008, 26 426 appels ont été enregistrés donnant lieu à la création de 4 154 dossiers concernant la maltraitance. 20% des dossiers concernent le champ du handicap, 74% des appelants sont des femmes, 79 % des particuliers, 72 % des dossiers concernent des situations à domicile. Suite à la récente affaire de maltraitance dans un établissement de personnes âgées, le Président de l’association des Directeurs des Maisons de Retraites a fait remarquer que de nombreux faits pouvant être considérés comme de la maltraitance ont pour cause principale le manque de personnel et les contraintes budgétaires qui pèsent sur les établissements.

- CNCPH du 5 novembre : nous apprenons que le rapport du Gouvernement faisant suite à la Conférence Nationale du Handicap est toujours en préparation. Il devrait nous être communiqué dans la semaine du 1er décembre ce qui permettra à chaque commission du CNCPH d’examiner la partie qui la concerne (Emploi, Education, Accessibilité, Institutions, etc.). Le tout sera validé lors d’une prochaine séance plénière prévue le 16 décembre. Si tout se déroule comme prévu, le rapport du Gouvernement sera présenté au Parlement en séance publique le 10 février 2009 soit quatre ans après la promulgation de la loi à laquelle il se rapporte. Nous vous tiendrons bien entendu informés de nos remarques.

- Les négociations concernant la loi sur le cinquième risque se poursuivent, le « droit universel à la compensation » a été abordé lors d’une réunion avec le Cabinet de Xavier Bertrand le 6 novembre. Un logiciel permettant d’évaluer les besoins de la personne âgée ou handicapée nous a été présenté, plusieurs d’entre nous ont vivement regretté qu’il s’agisse là plus d’une démonstration que d’une négociation. Le champ de la nouvelle prestation n’est toujours pas clairement défini, la contribution qui sera demandée aux personnes âgées n’est pas non plus déterminée. Bref, il reste encore bien des inconnus alors que la loi nous est annoncée pour le début 2009.

- Un groupe de travail interministériel auquel le CNPSAA est désormais associé traite des questions internationales. Au plan européen, il sera difficile d’obtenir une directive spécifique qui traite des différentes formes de discriminations envers les personnes handicapées. Le texte en préparation concernera, sans doute, tous les publics susceptibles d’être victimes de tels agissements. Le Représentant du Ministère des Affaires Etrangères nous a, hélas, indiqué que la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées ne serait pas ratifiée par la France avant la fin de l’année comme nous pouvions l’espérer. Souhaitons néanmoins que cette formalité indispensable pour que nous appliquions la dite Convention intervienne début 2009.

- Le Forum Européen des Personnes Handicapées a tenu son Conseil d’Administration à Paris les 15 et 16 novembre. Nous avons pu y assister, le CNPSAA étant un membre actif du Conseil Français des Personnes Handicapées. Une déclaration a été adoptée demandant que les personnes handicapées ne soient pas les premières victimes de la crise économique actuelle. L’ensemble des débats a été particulièrement intéressant portant notamment sur la Convention des Nations Unies et les prochaines actions du forum. Nous vous en reparlerons lorsque des documents seront prochainement publiés.

- Au cours de l’inauguration de la semaine du handicap le 17 novembre, l’association ADAPT a mis en avant 10 bonnes raisons pour les entreprises d’embaucher des personnes handicapées. Parmi celles-ci : votre entreprise gagne à recruter des personnes motivées, dynamiques, à recruter des collaborateurs fiables, à cultiver l’esprit d’équipe, à intégrer les différences. 10 grandes entreprises ont présenté leur expérience parmi lesquelles, La Poste, Les Laboratoires Boiron, Sodexho.

- Le 19 novembre, la Commission des Actions Revendicatives du CNPSAA a tenu sa première réunion. Le compte rendu vous en sera adressé dès que son animateur, Vincent Michel, l’aura établi.

- Les 20 et 21 novembre, les membres de la FISAF se sont réunis en congrès annuel sur le thème « Inventer demain, les pratiques professionnelles à l’épreuve de la demande ». De nombreuses personnalités ont pris la parole parmi lesquelles, Patrick Gohet, le Directeur Général de l’Action Social, Patrick Ségal et bien d’autres. « Penser autrement » a été la conclusion de cet intéressant congrès.

Vous trouverez dans ce bulletin les informations suivantes :

- Une lettre de Michel Mercier, Président du Conseil général du Rhône nous informant que ses services ne demandent pas de justificatifs aux personnes aveugles qui perçoivent le forfait PCH. Nous nous excusons d’avoir publié dans notre précédent bulletin une information erronée concernant ce département. En revanche, il semble que le département du Tarn soit le quatrième à refuser d’appliquer la loi conformément à son principe. Nous vous tiendrons informés.

- Le point sur le dossier E-Carte Bleue : grâce à la remise en service d’une ancienne version du logiciel, les déficients visuels peuvent de nouveau payer en ligne, nous espérons néanmoins que la nouvelle version sera rapidement rendue accessible.

- Une pétition que nous vous invitons à transmettre à vos amis et à signer très nombreux afin d’éviter la fermeture de l’école primaire pour enfants déficients visuels de Villeurbanne. Nous savons tous que l’éducation totalement intégrée n’est pas forcément la solution unique à retenir pour les jeunes mais que, bien au contraire, nos établissements spécialisés ont encore un rôle majeur à jouer en ce domaine. Attention : les personnes aveugles doivent être assistées d’un tiers pour signer la pétition, ce que nous regrettons vivement.

- Une communication de la Commission Accessibilité relative à son site Internet et à différents textes à paraître.

- Un article extrait de la revue « Le Louis Braille » portant sur l’hôtel Solsana, un établissement suisse accessible aux non-voyants et déficients visuels.

- Un communiqué de l’association « Tourisme et Handicap » présentant un guide touristique sur le département du Gard en version adaptée.

- Des informations sur des stages de dessin en relief et communication graphique gratuits.

- L’annonce d’un metteur en scène recherchant un acteur non-voyant : la personne recherchée ne doit pas obligatoirement être acteur professionnel.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Philippe Chazal

Président

2) LETTRE DE MICHEL MERCIER CONCERNANT LA PCH

Lyon le 27 avril 2007

Mademoiselle,

Vous appelez mon attention sur l’article D 245-9 du code de l’action sociale et des familles, des habitants du Rhône atteints de cécité vous ayant fait part de difficultés qu’ils rencontreraient du fait de sa mise en œuvre par mes services.

Dès réception de votre courrier, j’ai diligenté une enquête sur la pratique des services départementaux en la matière. Il m’est confirmé que cette disposition est scrupuleusement appliquée, c’est-à-dire que la PCH est simplement conditionnée à la vérification de la vision, telle qu’énoncée dans la disposition (vision centrale nulle ou inférieure à 1/20ème de la vision normale). Il s’agit bien d’un forfait non soumis à contrôle.

Je reste à votre écoute, et vous prie d’agréer, Mademoiselle, mes salutations distinguées.

Michel Mercier

3) SYSTEME E-CARTE BLEUE, ACCES DE NOUVEAU POSSIBLE VIA LA SOLUTION PROVISOIRE

Notre lettre 28 du 7 novembre indiquait que la recherche d’une solution provisoire permettant le retour de l’accessibilité au système E-Carte Bleue dans les meilleurs délais était à l’étude. Elle a abouti.

La solution retenue : remettre en service l’ancienne version (la 3) en attendant l’adaptation de la version posant problème (la 4).

Cet accès provisoire est actif depuis le lundi 17 novembre. Il se réalise grâce à un nouveau lien spécifique à chaque banque dont la liste est reprise plus bas.

En cas de difficulté, outre le service client de chacune des banques qui a reçu une information spécifique, vous pouvez contacter l’interlocuteur du CNPSAA auprès du GIE Carte Bleue à l’adresse daniel.vayer@noos.fr

Très important : s’agissant d’une solution provisoire, qui offre moins de fonctions que la version 4, votre attention est attirée sur le fait que cette solution est strictement réservée aux utilisateurs déficients visuels et ne doit pas être diffusée largement.

Voici la liste des liens spécifiques à chaque banque :

Pour Caisses d’Epargne :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

Pour Natixis :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

Pour La Banque Postale, deux adresses selon le type de carte :

LBP VISA :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

LBP MASTERCARD :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

Pour LCL :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

Pour Société Générale :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

Pour Société Générale Gestion Privée (Private Banking) :

https://service.e-cartebleue.com/ac...

4) PETITION CONTRE LA FERMETURE DE L’ECOLE PRIMAIRE POUR ENFANTS DV DE VILLEURBANNE

Comme vous le savez peut-être, l’école primaire de l’EREADV, école spécialisée accueillant des enfants aveugles ou malvoyants, à Villeurbanne, a été condamnée à être fermée à la prochaine rentrée scolaire suite à une décision de l’inspection académique aussi inique qu’absurde et aux motivations peu claires. Une pétition a été mise en ligne sur Internet pour lutter contre la fermeture de cette école et son texte vous expliquera mieux que je ne saurais le faire les tenants et les aboutissants, les enjeux pour les enfants DV et leurs familles, les raisons qui doivent nous amener à tous nous mobiliser. Je me permets de vous communiquer, ci-dessous, le lien précis permettant d’accéder directement à la page web où se trouve cette pétition et vous incite, respectueusement, à la signer et à faire suivre ce lien à toute personne de votre entourage susceptible d’apporter sa signature.

Voici ce lien : http://www.petitionduweb.com/voirpe...

J’attire votre attention sur le fait que les pétitions en ligne drainent un nombre important de signatures et que, si chacun fait suivre le lien à plusieurs personnes,les petits ruisseaux faisant les grosses rivières, ce nombre de signatures pourrait croître de manière exponentielle. La fermeture d’une école est toujours grave mais quand il s’agit d’une école spécialisée unique à l’échelle de toute une région et concernant des enfants et des familles qui ne peuvent se replier sur un établissement similaire, cela l’est encore plus.

Bien cordialement.

Thierry Bergère

Psychologue

SAMSDV.

5) COMMUNICATION DE LA COMMISSION ACESSIBILITE

- Le site :

Sur le site : http://www.cnpsaa.fr/accessibilite vous trouverez toutes les informations législatives et réglementaires (décrets, arrêtés et circulaires) relatives à l’accessibilité des personnes handicapées, et notamment handicapées visuelles, dans le cade bâti (ERP...), la voirie, les transports, etc.

Sur fond d’écran jaune pâle pour accroître le contraste avec le texte et avec un libellé simplifié, elles sont classées par ordre chronologique et par thème afin de faciliter les recherches et permettre leur téléchargement.

De nombreuses autres rubriques sont à votre disposition : foire aux questions, documentation, bulletins périodiques, etc.

Les actualités figurant en- tête de la page d’ouverture vous informent de toutes les nouveautés dans le domaine de l’accessibilité.

- Les textes à paraître :

Une réunion s’est tenue le 14 novembre 2008 à la Délégation Interministérielle aux Personnes Handicapées (DIPH), sous la présidence de M. GOHET, Délégué Interministériel, afin de faire le point sur les textes « accessibilité » non encore publiés : projet de décret relatif à l’accessibilité sur les lieux de travail, projet de décret sur la communication publique en ligne, projets d’arrêté sur les établissements spéciaux : défense, prisons, etc. Assistaient à cette réunion : Thierry JAMMES, Président de la Commission Accessibilité du CNPSAA et Jean BOUILLAUD, membre.

Rappelons que tous les textes « accessibilité » sont soumis à l’examen pour avis de la Commission 4 du Comité National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) et que la Commission Accessibilité du CNPSAA est membre de la Commission 4.

6) SOLSANA, UN HOTEL ADAPTE AUX AVEUGLES ET MALVOYANTS

Par Christian Coudert extrait de la revue « Le Louis Braille » de novembre 2008.

Rares sont les lieux de villégiature où peuvent se rendre les personnes non ou malvoyantes en toute autonomie. L’hôtel Solsana, en Suisse, offre des conditions d’accueil et d’hébergement spécifiques permettant aux hôtes handicapés visuels, seuls ou en couple, d’effectuer un séjour dans des conditions de sécurité et d’autonomie particulièrement appréciables. Nous y avons rencontré plusieurs couples parisiens dont certains fréquentent l’établissement depuis plus de 30 ans !

Présentation

En activité depuis 1974, l’hôtel Solsana est situé à 1,5 km du village de Saanen (Suisse alémanique), à 1150 m d’altitude, d’où l’on bénéficie d’un superbe point de vue sur les montagnes environnantes. L’établissement appartient à la Fédération Suisse des Aveugles et Malvoyants (FSA) qui en assure la gestion. Les personnes déficientes visuelles y reçoivent un accueil privilégié ; cependant, l’hôtel est ouvert aussi aux personnes valides. Il fonctionne toute l’année, la période de pointe étant la saison de ski.

Cent lits sont disponibles. Les chambres sont équipées de la radio, de la télévision, du téléphone et d’un réfrigérateur. Elles sont spacieuses et confortables. La plupart d’entre elles sont dotées d’un balcon couvert, aux dimensions impressionnantes, avec table, chaises longues et étendage pour le linge.

Les ascenseurs sont marqués en braille et vocalisés. En outre, une main-courante permet de se repérer pour gagner sa chambre ; on y lit le numéro en braille de la chambre située immédiatement après son extrémité.

Les personnels de l’hôtel ont tous suivi un cours de sensibilisation aux problèmes des personnes handicapées visuelles. Ils leur apportent toute l’aide dont elles ont besoin au cours de leur séjour. Nous avons particulièrement apprécié leur disponibilité et leur affabilité.

Des maquettes en relief représentant l’hôtel permettent de se faire une idée de la disposition du bâtiment.

Les repas

Lors de votre inscription, vous indiquerez si vous souhaitez la pension complète ou la demi-pension. Les repas se prennent au rez-de-chaussée, dans une salle à manger calme et agréable. Ils sont abondants et de qualité. Beaucoup d’hôtes demandent d’ailleurs des demi-portions… Lorsque des buffets sont prévus, le personnel aide tous ceux qui en ont besoin à choisir les mets.

Si vous partez à la journée, vous pouvez réserver la veille un pique-nique que vous emporterez le lendemain.

Les activités

À l’intérieur de l’hôtel, un bar fumeurs et un bar non-fumeurs vous attendent. Par beau temps, vous apprécierez la terrasse extérieure avec parasols.

Une bibliothèque dispose de livres et magazines en braille et en gros caractères, en français et en allemand.

Vous ne devez pas manquer de visiter la magnifique piscine couverte, avec une température d’eau propice à encourager les plus frileux. Le petit bain est pourvu d’un Jacuzzi (bain bouillonnant). Le peignoir (fourni) vous permettra de vous rendre confortablement de votre chambre jusqu’à la piscine. N’hésitez pas à demander l’aide du personnel au début.

Un sauna est également disponible.

Une armoire de jeux de société est à disposition des hôtes aveugles et malvoyants.

Derrière l’hôtel, vous pourrez emprunter en toute autonomie un sentier boisé en suivant une corde dressée sur le côté qui vous guidera tout au long de l’itinéraire prévu. Vous n’aurez besoin de personne pour marcher ainsi à votre guise, durant une vingtaine de minutes si vous faites tout le tour.

Chaque lundi à 9 h 30, une réunion est organisée au cours de laquelle la responsable des activités extérieures vous présentera le programme de la semaine. Les véhicules de l’hôtel vous transporteront jusqu’à un point de départ d’une balade où un lieu de visite. Dans votre chambre, vous pourrez composer le 555 sur votre poste téléphonique pour réécouter ce programme – ainsi que le menu du midi et du soir.

Vous pouvez aussi organiser vous-même des balades à pied aux alentours. Les petites routes avoisinantes sont peu passagères. Il vous est également loisible de réserver un véhicule de l’hôtel pour vous faire déposer en un lieu de votre choix (par exemple la gare de Saanen, d’où vous pourrez prendre le train pour une petite ville à l’entour, ou encore le télé-cabine qui vous conduira à Wispile, à 1900 m, d’où vous dominerez toute la vallée et où vous y respirerez un air vivifiant).

Un 5 étoiles pour les chiens guides !

L’hôtel Solsana, doté de 3 étoiles, en mérite bien deux de plus pour nos amis canidés pour lesquels sont prévus : un enclos pour les besoins, une baignoire adaptée avec brosses, peignes, serviettes et séchoirs électriques mis à disposition des maîtres… Le tapis pour la nuit peut être prêté et la nourriture du chien est fournie sur demande. Que demander de mieux ?

Comment s’y rendre ?

Depuis Paris, prendre le TGV Lyria jusqu’à Montreux (4 h 20 environ), puis un train de la compagnie Montreux-Oberland-Bernois (MOB) jusqu’à Schönried, Gstaad ou Saanen (1 h 20 environ). Un véhicule de Solsana vous attend à votre arrivée (pensez à prévenir l’hôtel de vos horaires et gare de destination).

Adresse : Hôtel Solsana, Solsanastrasse, CH-3792 Saanen. Tél. : (41) 33 748 94 94 ; fax : (41) 33 748 94 88 ; courriel : info@solsana.ch ; site : http://www.solsana.ch/

Quelques tarifs

Les chiffres suivants sont donnés à titre indicatif et sous réserve d’actualisation.

Chambre double avec balcon, prix par personne :

En demi-pension : 128 CHF (environ 80 €) ;

En pension complète : 146 CHF (environ 90 €).

Une réduction de 20 % est applicable à ces tarifs pour les personnes handicapées visuelles et leur accompagnateur (45 % pour les membres de la FSA).

Conseil : effectuez vos réservations longtemps à l’avance !

L’avenir de Solsana

Une rénovation de l’hôtel Solsana échelonnée sur cinq ans a été votée par la FSA en juin 2008. L’hôtel restera ouvert pendant la phase des travaux. Sont notamment prévus : un assainissement des locaux ; un nouveau site pour une bibliothèque-médiathèque ; l’agrandissement de la terrasse ; l’aménagement de chambres individuelles et de deux grandes chambres pour des familles ; la construction de nouvelles chambres et d’appartements ; la rénovation de la piscine…

Il reste à espérer, d’une part, que ces travaux ne feront pas de Solsana un édifice tentaculaire compliquant notablement l’orientation des hôtes non ou malvoyants et, d’autre part, que les tarifs ne subiront pas de hausses importantes.

7) TOURISME ET HANDICAP, UNE VERSION SONORE DU GUIDE GARDOIS

La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels du Gard, en lien avec le comité départemental du tourisme, vient de réaliser une version sonore sur CD du guide 2009 « Tourisme et Handicap » recensant les sites labellisés dans le Gard.

Cette brochure très complète, intitulé « On a tous envie de Gard », liste les 200 sites touristiques (hébergements, restaurants, monuments historiques, musées...) répertoriés dans le Gard comme étant accessibles à l’une ou l’autre, ou à toutes, les formes de handicap (auditif, mental, moteur et visuel). Pour chaque site, elle précise : la localisation géographique, le descriptif détaillé des équipements disponibles, ainsi que les coordonnées complètes pour réserver.

Grâce à ce document sonore, il vous est donc désormais possible de connaître tous les sites accessibles de notre beau département, de réserver une table de restaurant ou de prévoir une visite touristique en toute autonomie.

Ce document audio a été enregistré dans les studios et avec les voix de France Bleu Gard-Lozère, et a ensuite été retraité pour être mis à la norme DAISY par l’association Valentin Haüy, afin d’en faciliter la consultation à l’aide d’une machine du type « VICTOR Reader ».

Si vous envisagez un séjour dans le Gard, nous vous invitons vivement à en commander gratuitement un exemplaire au comité départemental du tourisme à l’adresse suivante :

CDT - Service « Tourisme & Handicap »

Laurence TRAZIC ou Christel BERARD

Tél : 04 66 36 96 47 ou 04 66 36 96 37

E-mail : trazic@tourismegard.com ou berard@tourismegard.com

8) STAGES GRATUITS : « DESSIN EN RELIEF ET COMMUNICATION GRAPHIQUE »

La Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris, associée à l’INSHEA et au Musée du Louvre depuis dix ans organisent des stages gratuits sur 4 niveaux de deux jours chacun sur l’approche de la lecture tactile.

Ils s’adressent à toute personne handicapée visuelle adulte ainsi qu’aux accompagnateurs voyants intéressés à s’initier aux décryptages des images qui permettent de lire un grand nombre d’informations sous les doigts. Comme tout langage, l’image est soumise à des règles d’expressions.

La maîtrise de certaines d’entre elles permettent aux personnes privées de la vue partiellement ou totalement, de se construire les formes diverses qui leur échappent : volume d’objets, taille, minuscule ou immense comme des bâtiments. Ces stages leur permettent aussi de discerner les expressions des visages, de comprendre des fonctionnements techniques, de décoder diverses symboliques

En effet, l’objectif est de donner la possibilité de répondre concrètement aux questions habituelles que la personne handicapée visuelle se pose : « cette chose qui se nomme ainsi, qu’est ce que c’est ? Comment est-elle ? Comment fonctionne-t-elle ? Où est-elle ??? » Aucune connaissance graphique préalable n’est requise. Ces formations s’appuient sur une réflexion ergonomique et cognitive spécifique ; tous les documents et objets sont conçus pour convenir à une lecture tactile ou de basse vision.

Deux sessions de stage sur trois niveaux et un stage quatrième niveau sont proposés :

- Niveau 1 : Les représentations d’objets tridimensionnels, ceux du quotidien et de l’architecture : lundi 15 et mardi 16 décembre 2008

6 autres stages se répartissant sur les 4 niveaux auront lieu entre janvier et juillet 2009, cependant nous recevons d’ores et déjà toutes vos inscriptions.

- Niveau 2 : Les représentations du corps humain à travers les âges et l’histoire de l’art

- Niveau 3 : Représentation des expressions de visage humain réel et artistique

- Niveau 4 : Atelier de dessin et de modelage ou chaque stagiaire exécute les démarches de représentation en 2 et 3 dimensions

Information et inscription :

Hoëlle Corvest : 01.40.05.75.35

h.corvest@cite-sciences.fr

Informations pratiques

Lieu : Cité des sciences et de l’industrie

Accès : métro Porte de la Villette, descendre en queue de train pour la sortie débouchant au pied du parvis, monter quelques volées d’escaliers, traverser le parvis et se présenter à l’accueil général

Horaires : 9H30-17H00

Programme détaillé des stages de dessins en relief et communication graphique :

Ces stages, répartis sur quatre niveaux, initient aux bases de la lecture des images utilisées dans divers domaines de l’information et de la communication.

Citons par exemple : les graphiques présents dans les journaux, les plans d’architectures, des représentations d’objets, d’oeuvres d’art. Le contenu du programme s’appuie sur des documents et des activités conçus en fonction d’une ergonomie de lecture tactile et de basse vision.

Niveau 1 : les représentations d’objets tridimensionnel s ceux du quotidien et de l’architecture

L’approche du langage graphique s’organise autour de trois axes qui favorisent une plus grande maîtrise de la lecture de l’image et de son utilisation dans la communication :

- les stratégies de lecture. Il s’agit d’apprendre à décoder une image en relief. Cette lecture, d’abord globale, s’affinera par le repérage des indices pertinents permettant de construire la signification du document graphique.

- l’interprétation de l’information dans les codes graphiques. Il s’agit d’apprendre à reconnaître le sens des symboles et des signes usuels utilisés dans différents contextes graphiques afin d’atteindre une pertinence de lecture de documents imagés. Exemples : organigrammes, schémas de météo, signalétique urbaine, plans...

- la représentation d’objets. On appréhendera les différentes solutions adoptées au cours de l’histoire pour représenter les objets dans les 2 dimensions du dessin. Exemples : la projection des Egyptiens, la perspective, le dessin technique...

Niveau 2 : Les représentations du corps humain à travers les âges et l’histoire de l’art

L’objectif est de permettre d’identifier les modalités de représentation des attitudes posturales du corps humain : face, profil, éléments du corps raccourcis, ellipses.

Après avoir repéré les représentations des stylistes de mode, on abordera

- celles des enfants,

- des égyptiens à partir des bas reliefs des mastabas,

- des grecs à propos des scènes sportives présentées sur les figures rouges des vases,

- et des traitements des nus féminins et masculins de la peinture occidentale du XV au XIXème siècle.

Les lectures graphiques alterneront avec des activités pratiques permettant une relation progressive entre 3 D et 2 D.

Niveau 3 : Représentation des expressions de visage humain réel et artistique

A partir de six expressions universelles, on aborde la représentation des expressions du visage.

Différentes solutions de représentation de sentiments seront analysées :

- les dessins de Le Brun pour l’Académie de peinture (issus de son traité des passions),

- les caricatures

- et les bandes dessinées.

Niveau 4 : Atelier de dessin et de modelage ou chaque stagiaire exécute les démarches de représentation en 2 et 3 dimensions.

Ce stage s’inscrit dans la continuité des 3 premiers niveaux.

Cet atelier de la pratique du dessin répond à la demande exprimée par de nombreux stagiaires handicapés visuels désireux d’acquérir des notions et des méthodes pour réaliser des dessins selon une démarche raisonnée.

L’ensemble des exercices donnera lieu successivement à des activités graphiques en 2 D deux dimensions et à des réalisations en volume 3D en trois dimensions. Les exercices de tracés en 2D et de modelage en 3D constitueront un parcours progressif. Ils s’appuieront autant sur des représentations d’objets du quotidien que de bustes de styles variés : classiques ou issus de la bande dessinée.

9) RECHERCHE ACTEUR NON-VOYANT

Bonjour,

Je recherche un homme aveugle entre 35 et 45 ans pour jouer le rôle principal d’un court métrage. Le film raconte l’histoire de la marche belle et absurde d’un homme et d’un jeune garçon dans un désert de neige. Chacun cherche à sa manière à communiquer avec l’autre.

- La personne que je cherche doit être plutôt grande (1,75m minimum) et, surtout, ne pas avoir peur du froid...

- La dimension sonore du film est très importante et quelqu’un très sensible aux sons (et à leur beauté) est le bienvenu.

- Bien sûr quelqu’un qui a l’habitude de jouer est très bien, mais ce n’est pas une condition nécessaire.

En revanche, je souhaite travailler avec quelqu’un qui n’a pas peur de la caméra. Etant moi-même voyant, le film parle d’une expérience que je ne connais pas donc il y aura un échange entre nous. Ce qui, je crois, sera enrichissant pour le film mais aussi bien sûr pour la personne choisie pour le rôle.

Le tournage aura lieu entre janvier et février dans le Jura. Il devrait durer une semaine ou dix jours maximum. Le film est produit par Le Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains.

Mon nom est Pierre Edouard Dumora. Vous pouvez me contacter par téléphone au 06 10 97 16 18

ou par email : pedumora@gmail.com.

Merci pour votre lecture et à bientôt peut-être.

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0