Accès direct au contenu de la page

logo de la CFPSA

Confédération Française pour
la Promotion Sociale
des Aveugles et Amblyopes

Accueil du site > Bulletins CFPSAA-Infos > Bulletins de 2012 > Bulletin 6 du 25 avril 2012

Bulletin 6 du 25 avril 2012

Table des matières :

1)- ÉDITORIAL

Une coquille dont je suis entièrement responsable s’est glissée dans notre précédent bulletin, quelques lecteurs me l’ont immédiatement signalé ce dont je les remercie. En effet, vous l’avez compris, ce n’est pas le 22 avril mais le dimanche 15 que notre ami Julien Aimi nous a quittés, nous l’avons accompagné à sa dernière demeure le mercredi 18. Veuillez m’excuser pour avoir voulu travailler trop rapidement.

En raison de la réponse reçue ce jour de François Hollande que nous tenons à publier sans attendre, ce bulletin sera relativement court. Si nous recevons une réponse de Nicollas Sarkozy (que nous venons de relancer pour la seconde fois) nous vous la communiquerons immédiatement, dans le cas contraire le prochain bulletin ne paraîtra qu’après le 20 mai puisque je prends quelques jours de vacances (normal pour un retraité !)

Rassurez-vous, la CFPSAA devrait être en ordre de marche dès le 1er juin prochain après une longue période difficile : huit mois sans assistante. Sachez dès à présent que notre Assemblée Générale aura lieu le mardi 3 juillet prochain après-midi, nos sympathisants et bienfaiteurs à jour de cotisation peuvent y participer avec voix consultative. Nous y présenterons les traditionnels rapports (moral et financier) et exposerons nos projets pour l’avenir au travers d’un nouveau plan d’action pour la période 2012-2014, nous procéderons aussi au renouvellement du Conseil d’Administration et du Bureau, une confidence : je serai très certainement candidat au renouvellement de ma fonction de Président, désireux de poursuivre la tâche entreprise qui n’a pas pu être menée jusqu’à son terme. Beaucoup reste à faire avant que notre situation économique, sociale, professionnelle, soit idéale, nous nous battrons pour qu’elle le devienne et espérons que malgré les inévitables restrictions auxquelles nous seront confrontés, le handicap restera une préoccupation majeure de nos futurs dirigeants, quels qu’ils soient.

Nous reparlerons plus longuement de tout cela, bonne lecture, bonne fête du Travail et à bientôt.

Philippe Chazal

Président de la CFPSAA.

2)- RÉPONSE DE MONSIEUR FRANÇOIS HOLLANDE À LA CFPSAA

Monsieur le Président,

Vous m’avez adressé le mémorandum de la confédération pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes, je vous en remercie. Je tiens particulièrement à saluer l’action de votre association, et, à travers elle, celle de l’ensemble de ses membres.

Le handicap est un enjeu de civilisation et j’entends me mobiliser personnellement pour faire cesser toutes les discriminations qui y sont liées. Il a été trop longtemps traité en France sous le seul angle médical, et j’entends impulser une démarche volontariste d’inclusion à la vie de la cité. Les personnes handicapées sont des aiguillons dans les dynamiques de changement et de fabuleux stimulants pour la recherche et l’innovation dont notre pays à temps besoin.

Vous m’interrogez sur la connaissance de la population déficiente visuelle. Elle est en effet indispensable pour d’une part cerner au mieux ses besoins et d’autre part, anticiper et prévoir le financement d’une politique de moyen terme collant au plus près à ses attentes. L’étude que vous souhaitez voir menée revêt à ce titre une réelle importance et il est nécessaire que les compétences des différents acteurs soient mises en commun pour faire aboutir ce projet.

En ce qui concerne l’accessibilité, je veux rappeler que je me suis engagé à créer une agence de l’accessibilité qui sera chargée notamment de veiller à la mise en accessibilité des bâtiments, mais bien évidemment également plus largement hors de ce seul cadre.

À ce titre, vous évoquez plusieurs points. L’adaptation de certains véhicules est en effet nécessaire ; s’il est fondamental d’assurer leur développement, cela ne doit toutefois pas constituer une source de danger supplémentaire pour les déficients visuels. La question des chiens-guides doit également faire l’objet d’une attention particulière, en particulier leur statut, ainsi que la question de la formation. L’accessibilité de certains outils numériques, enfin, est fondamentale pour les déficients visuels, d’autant qu’ils jouent désormais un rôle majeur dans la vie des Français. L’accessibilité des services publics en ligne doit être renforcée - et sur ce point nous pouvons être exemplaires - tout comme celle des services commerciaux en ligne.

L’emploi des personnes en situation de handicap, particulièrement dans les entreprises non protégées, constitue l’une des priorités de la politique que j’entends mener si je suis élu. Trop de personnes en situation de handicap restent éloignés de l’emploi aujourd’hui, pour cela, je veux d’abord favoriser la formation, condition essentielle au développement de leur employabilité. Je propose, ensuite, de renforcer les sanctions des employeurs qui ne respectent pas l’obligation d’emploi de 6% de salariés en situation de handicap. Les personnes déficientes visuelles sont nombreuses à exercer le métier de kinésithérapeute, je veillerai à ce que la réforme de la formation des kinés n’entrave pas la possibilité pour eux de faire ce métier. Les pistes que vous évoquez dans ce domaine méritent sans aucun doute d’être explorées dans le cadre d’états généraux de l’emploi des personnes handicapées que je compte organiser à l’occasion du 25è anniversaire de la loi de 1987.

Comme vous le soulignez, il est nécessaire que les employeurs fassent de réels efforts en termes de mise en accessibilité des postes de travail. L’employeur qui embauche une personne déficiente visuelle et qui ne lui donne pas les moyens de son autonomie au travail commet une démarche paradoxale ! Pour la fonction publique, la mise en place d’observatoires du déroulement des carrières devrait faciliter la réalisation de cet objectif.

L’accès à la culture est un enjeu particulier pour les déficients visuels, j’en ai conscience. Les pistes que vous évoquez dans ce domaine : accessibilité des offres des opérateurs, de certains équipements culturels, audio description des films. devront faire l’objet d’une réflexion avec les acteurs du secteur, l’agence de l’accessibilité que je souhaite créer pourra s’investir dans ce chantier. Je veux m’arrêter un instant sur la question de l’édition, alors que seulement 3% de ce qui est édité est accessible aux déficients visuels. Dans ce domaine particulièrement, il sera nécessaire d’agir fortement, et j’aurai à cour de favoriser toutes les mesures, y compris internationales, qui permettront de progresser.

Je l’ai déjà dit, favoriser l’inclusion pleine et entière des personnes en situation de handicap commence à l’école. Il n’y aura pas d’intégration scolaire réussie des déficients visuels sans un rapprochement des structures spécifiques et de l’éducation nationale.

Comme je l’ai annoncé, une part significative des 60 000 postes que je veux créer dans l’éducation nationale sera affectée à l’accompagnement des enfants en situation de handicap.

La pratique du sport est indispensable à l’épanouissement de tous les élèves sans exception, il nous appartiendra de créer les conditions favorables à l’enseignement généralisé du sport aux déficients visuels.

Fin 2012, l’allocation aux adultes handicapés sera de 776 euros par mois. Pour les personnes très lourdement handicapées qui bénéficient du complément de ressources, elle sera de plus de 950 euros. Bien sûr, il n’est pas facile de vivre avec ces sommes. Nous devons nous fixer l’objectif de revaloriser ces prestations, mais l’état des finances publiques ne me permet pas de m’engager dans la voie de l’instauration d’un revenu d’existence au niveau du SMIC à courte échéance. Concernant la situation que vous évoquez, il faut noter que le forfait cécité de la prestation de compensation du handicap est là pour pallier la question de la prise en compte des ressources des conjoints.

Comme tout outil, la prestation de compensation du handicap (PCH) ne doit pas être figée. Elle doit prendre en compte les difficultés que font remonter les acteurs de terrain, notamment les associations. Il faut travailler ensemble, avec les conseils généraux, sur les besoins mal couverts. Pour que l’égalité de traitement soit assurée, il faut d’abord que nous connaissions mieux les pratiques d’attribution dans chaque département. C’est le rôle de la CNSA, qui doit renforcer son action de coordination.

Il y a de nombreux sujets sur lesquels nous devons développer une approche commune de la perte d’autonomie, indépendamment de l’âge : l’accessibilité, la professionnalisation, les personnes handicapées vieillissantes. La gouvernance des dispositifs créés pour les personnes en situation de handicap d’une part et les personnes âgées d’autre part pourrait, en plusieurs points, être rapprochée. Dans plusieurs départements, dont la Corrèze, des maisons départementales de l’autonomie ont été mises en place auxquelles peuvent s’adresser à la fois les personnes âgées et les personnes handicapées. Il faut évaluer cette formule et la généraliser si elle rencontre de bons résultats.

Enfin, les métiers d’aide aux personnes en situation de handicap doivent être valorisés. Il faut saluer le professionnalisme et l’engagement de ces personnels qui assurent au quotidien la mission de faire acquérir ou de conserver l’autonomie des déficients visuels. La professionnalisation de ces secteurs est un enjeu important. Il conviendra de faire aboutir les discussions en cours et de reconnaître ces métiers pour les rendre attractifs.

Soyez assurés que je suis tout particulièrement attentif à vos préoccupations et que mon équipe est à votre écoute pour aborder dans le détail les questions qui vous tiennent à cour. Je vous prie, Monsieur le Président, de croire en l’assurance de ma considération distinguée.

François HOLLANDE

3)- COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU FIPHFP DU 13 AVRIL 2012

Le Comité s’est réuni en séance plénière le 13 avril 2012 en voici un bref résumé.

Le Comité a approuvé les synthèses des débats des réunions du 16 février et du 14 mars 2012.

1. Questions d’actualité :

Le président informe le comité qu’à son niveau il n’avait pas de nouvelles informations suite au vote de la motion du 14 mars rejetant les propositions concernant la convention d’orientation et de gestion.

Sur le budget du FIPHFP, le directeur précise que la gouvernance poursuit son travail avec les tutelles. Il faut tenir compte à la fois des priorités assignées au FIPHFP et de l’arbitrage rendu par le premier ministre. Il ajoute que des propositions doivent être faites avant le 28 juin date à laquelle le comité doit se prononcer sur cette COG. Après discussion le principe d’une réunion de la commission des finances est acté afin que soient examinées les propositions financières.

2. Commission des finances :

Sont présentés le rapport de gestion 2011 par le directeur et les comptes pour l’exercice 2011.

Sur ce dernier point la délibération no 2012-04-01 est adoptée à l’unanimité.

Commission des aides.

3. Convention avec l’INSERM :

La présentation de cette convention, met en évidence un manque d’ambition dans les objectifs poursuivis. Le taux d’emploi est actuellement de 4,24% l’INSERM souhaite atteindre 4,6% aux termes des deux années de convention.

Vote de la délibération 4 pour 11 abstentions (ensemble des organisations syndicales et associations).

En effet, nous avons considéré que la progression du taux d’emploi envisagé est faible tout en reconnaissant la difficulté, qu’il y a à recruter, dans la mesure où les recrutements envisagés doivent se faire essentiellement sur les catégories B et surtout A.

4. Evaluation du processus de conventionnement du FIPHFP avec les employeurs publics :

Ce rapport d’audit présente un certain nombre de propositions visant à améliorer le dispositif existant. Ces propositions seront revues en tenant compte des moyens qui seront réellement attribués au FIPHFP ceci en relation avec la convention d’orientation et de gestion.

Concernant les programmes d’accessibilité en particulier accessibilité du numérique à la demande de la CFPSAA qui a rappelé l’engagement du président de la république lors de la CNH et des 25ème pour financer cette accessibilité mais que rien n’a été annoncé ni fait à ce jour.

Le directeur indique que des contacts ont été pris, afin de pouvoir définir les aides qui pourront être apportées notamment dans les appels d’offre à assistance à maîtrise d’ouvrage. Que du personnel sera affecté par l’établissement, que des employeurs ayant une expérience dans ces domaines, seront impliqués dans la réflexion. En juin, on devrait avoir les premières avancées ?

Prochaine réunion le 28 juin, les mandats des membres actuels se terminent le 8 octobre.

Pour préparer le passage de témoin, une réunion est prévue pour le 27 septembre et des commissions des aides et finances 13 14 septembre.

Edouard FERRERO administrateur du FIPHFP.

4)- APPEL À PARTICIPATION À L’ÉTUDE EMPLOI DE LA FAF

L’emploi des personnes déficientes visuelles est une des préoccupations majeures de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France (FAF) et de ses associations membres. C’est pourquoi la FAF s’est associée au laboratoire d’économie d’Orléans (LÉO - Université d’Orléans) pour mener à bien une enquête, sur les régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes.

La FAF espère tirer de cette enquête des éléments d’informations qui lui permettront de mener des actions mieux ciblées auprès des décideurs publics et privés, des futurs employeurs et des personnes déficientes visuelles elles-mêmes, afin de faciliter leur insertion professionnelle.

La collecte d’un maximum de réponses étant primordiale, nous faisons appel aux personnes entre 18 et 50 ans, résidant sur les régions Rhône-Alpes et Languedoc Roussillon, en emploi, en recherche d’emploi, en formation ou sans activité rémunérée.

Les réponses collectées seront d’une part strictement confidentielles et d’autre part anonymes, comme nous nous y sommes engagés auprès de la CNIL.

Si vous souhaitez participer à cette enquête, nous vous remercions de bien vouloir renvoyer vos noms, prénoms, code postal, situation professionnelle (en emploi, en formation, en recherche d’emploi, sans activité professionnelle), téléphone, mail, jour et heure auxquels vous pouvez être appelés, à l’adresse mail suivante : m.brals@faf.asso.fr

5)- RASSEMBLEMENT NATIONAL DE MAÎTRES DE CHIENS GUIDES À PARIS LE 12 MAI

Sous le haut patronage du Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale.

Le samedi 12 mai 2012, 200 personnes aveugles ou malvoyantes venant de toute la France, accompagnées de leurs chiens guides, défileront jusqu’à la place de la Bastille !

Ce rassemblement inédit et atypique a pour but de sensibiliser à la libre-circulation des personnes se déplaçant avec un chien guide, en France et dans le monde !

En France, la loi leur permet de circuler librement avec leur chien guide dans tous les lieux ouverts au public et les transports, comme tout citoyen. Les maîtres de chiens guides français, artisans de ces lois, souhaitent impulser une reconnaissance internationale de ces droits. Ce, afin de permettre à tous, avec leurs chiens guides, de se déplacer dans leur pays, mais également de faciliter la mobilité d’un pays à l’autre.

Avant le départ du défilé, une « Charte des droits des utilisateurs de chiens guides » sera adoptée par l’ensemble des personnes présentes. Dans les mois à venir, elle sera présentée au Ministère compétent du prochain gouvernement en place.

La Charte a pour vocation d’être portée ensuite par d’autres Etats, afin de servir de base aux réglementations nationales, améliorer celles en vigueur et être intégrés dans les textes européens et internationaux relatifs aux personnes handicapées.

Au programme du samedi 12 mai :

- 13h30 : Adoption de la Charte par l’ensemble des maîtres de chiens guides présents aux salons Vianey au 98 quai de la Rapée.

- 14h30 : Défilé depuis les salons Vianey jusqu’à place de la Bastille.

- 15h30 : Lâcher de ballons place de la Bastille.

Ce rassemblement se déroule en lien avec le séminaire bisannuel de la Fédération Internationale du Chien Guide qui réunira plus de 400 personnes issues de plus de 30 pays, du 11 au 13 mai au Novotel Tour Eiffel. Ce séminaire est organisé cette année par la Fédération Française des Associations de Chiens guides, qui fête également les 60 ans de la remise du premier chien guide en France.

A 17h30, une délégation d’une trentaine de personnes ayant participé au défilé ira présenter la Charte aux congressistes.

Cette journée est organisée par l’Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d’Aveugles : composée, créée et gérée par des utilisateurs de chiens guides, elle les représente et défend leurs intérêts.

Elle est membre de la Fédération Française des Associations de Chiens guides, qui regroupe 10 écoles de chiens guides régionales et 2 associations nationales, ainsi que de la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes.

Pour participer à cette journée, l’inscription est obligatoire. Rendez-vous sur le site spécial http://partoutavecmonchienguide.wor... ! Pour toute question, contactez le comité d’organisation par téléphone au 01 43 03 12 12 ou par mail à anmcga@chiensguides.fr

Contact :

ANMCGA

430 place Louise Michel

93160 Noisy-le-Grand

www.anmcga.chiensguides.fr

6)- LOISIRS ET CULTURE

6- A)- PROGRAMMATION DU 3ème FESTIVAL DE L’AUDIOVISION

Le troisième Festival de l’Audiovision organisé par l’Association Valentin Haüy aura lieu du 27 avril au 6 mai 2012 au cinéma UGC Gobelins à Paris 13ème (métro Place d’Italie ou Gobelins).

Au cours de ce festival ouvert à tous les publics, 12 films de parution récente seront présentés en audiodescription, dont « Le Prénom » qui sera sorti dans les salles seulement deux jours avant l’ouverture du Festival.

Vous trouverez ci-après la liste des films projetés et l’horaire des projections.

1. LISTE DES FILMS PROJETÉS

Titre du film ; Réalisateur ; Date de sortie dans les salles

- Le Prénom ; de A. de La Patellière et M.Delaporte ; 25/04/2012

- The Tree Of Life ; de Terence Malik ; 17/05/2012

- 38 Témoins ; de Lucas Belvaux ; 14/03/2012

- La Guerre est Déclarée ; de Valérie Donzelli ; 31/08/2011

- The Artist ; de Michel Hazanavicius ; 12/10/2011

- A L’Aveugle ; de Xavier Palud ; 07/03/2012

- Un Monstre à Paris ; de Eric Bergeron ; 12/10/2011

- Sur La Piste du Marsupilami ; de Alain Chabat ; 04/04/2012

- The Lady ; de Luc Besson ; 30/11/2011

- La Nouvelle Guerre des Boutons ; de Christopher Barratier ; 21/09/2011

- Ici-Bas ; de Jean-Pierre Denis ; 18/01/2012

- Lock Out ; de James Mather et Stephen St Leger ; 18/04/2012

2. HORAIRE DES PROJECTIONS

- Vendredi 27 avril 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h : The Tree Of Life

13 h 10 : Le Prénom

15 h 25 : Le Prénom

15 h 45 : 38 Témoins

17 h 40 : Le Prénom

17 h 55 : La Guerre Est Déclarée

19 h 55 : Le Prénom

20 h : The Artist

22 h 10 : Le Prénom

- Samedi 28 avril 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 30 : A L’Aveugle

15 h 25 : Le Prénom

15 h 30 : Un Monstre à Paris

17 h 20 : Sur La Piste du Marsupilami

17 h 40 : Le Prénom

19 h 30 : The Lady

19 h 55 : Le Prénom

22 h 10 : Le Prénom

- Dimanche 29 avril 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 45 : La Nouvelle Guerre des Boutons

15 h 25 : Le Prénom

15 h 50 : A L’Aveugle

17 h 40 : Le Prénom

17 h 50 : The Artist

19 h 55 : Le Prénom

20 h : Sur La Piste du Marsupilami

22 h 10 : Le Prénom

- Lundi 30 avril 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 30 : 38 Témoins

15 h 25 : Le Prénom

15 h 40 : The Artist

17 h 40 : Le Prénom

17 h 50 : Ici Bas

19 h 55 : Le Prénom

20 h : La Guerre Est Déclarée

22 h 10 : Le Prénom

- Mercredi 2 mai 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 20 : A L’Aveugle

15 h 20 : La Nouvelle Guerre des Boutons

15 h 25 : Le Prénom

17 h 20 : The Lady

19 h 55 : Le Prénom

20 h : Sur La Piste du Marsupilami

22 h 10 : Le Prénom

- Jeudi 3 mai 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 25 : Ici Bas

15 h 25 : Le Prénom

15 h 30 : A L’Aveugle

17 h 30 : Lock Out

19 h 30 : The Tree Of Life

19 h 55 : Le Prénom

22 h 10 : Le Prénom

- Vendredi 4 mai 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h15 : Lock Out

15 h 15 : The Lady

15 h 25 : Le Prénom

17 h 50 : Sur La Piste du Marsupilami

19 h 55 : Le Prénom

20 h : 38 Témoins

22 h 10 : Le Prénom

- Samedi 5 mai 2012 : Heure et film projeté ojeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

13 h 40 : La Guerre Est Déclarée

15 h 25 : Le Prénom

15 h 45 : La Nouvelle Guerre des Boutons

17 h 20 : Sur La Piste du Marsupilami

19 h 55 : Le Prénom

20 h : The Artist

22 h 10 : Le Prénom

- Dimanche 6 mai 2012 : Heure et film projeté

10 h 55 : Le Prénom

13 h 10 : Le Prénom

15 h 25 : Le Prénom

15 h 30 : Un Monstre à Paris

15 h 50 : A L’Aveugle

17 h 50 : The Artist

19 h 55 : Le Prénom

20 h : Sur La Piste du Marsupilami

22 h 10 : Le Prénom

6- B)- EXPOSITIONS ACCESSIBLES

1. MUSÉE GUIMET : VISITE TACTILE DE L’EXPOSITION « ROCHERS DE LETTRÉS » - ITINÉRAIRE DE L’ART EN CHINE - JEUDI 3 MAI 2012 À 14h00

Découvrez l’univers des lettrés chinois, leur goût pour la calligraphie et la peinture ainsi que leur passion pour les créations les plus surprenants de la nature. Visite multi-sensorielle autour de l’exposition.

Réservation à helene.baudelet@guimet.fr ou 01 56 52 54 37

Musée GUIMET 6, place d’Iéna 75016 Paris 01 47 23 58 03

Accès :

- Métro : Ligne 9 (station Iéna, au pied du musée) et Ligne 6 (station Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna)

- Bus : 63 (arrêt Albert de Mun ou Iéna) - 82 (arrêt Iéna) - 30 (arrêt Kleber-Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna) - 22,(arrêt Kleber-Boissière, puis descendre la rue Boissière jusqu’à la place Iéna.) - 32 (arrêt Albert de Mun ou Iéna).

2. BNF : JUSQU’AU 12 JUIN 2012 - « MINIATURES FLAMANDES » : EXPOSITION ACCESSIBLE AUX PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES

Panorama exceptionnel de la miniature flamande (1404-1482), les deux expositions organisées à Bruxelles en 2011 et à Paris en 2012 réunissent des collections que l’histoire avait dispersées. Le visiteur est invité à découvrir des manuscrits richement enluminés, de très grandes tailles, fleurons des bibliothèques des princes du XVe siècle. Vous aurez la possibilité de découvrir trois miniatures rendues tactiles et s’accompagnent de commentaires sonores. L’art de la miniature caractéristique du haut Moyen-âge devient perceptible grâce à une découverte multi- sensorielle

Bibliothèque Nationale de France

Quai François-Mauriac 75706 Paris Cedex 13 Téléphone : 33(0)1 53 79 59 59

Pour tout renseignement :

Tél : 01 53 79 37 37

ou accueil.handicap@bnf.fr

- Bus :

Ligne 89, Arrêts possibles : Avenue de France pour les entrées este EST ou OUEST François Mauriac ou rue Aron pour l’entrée OUEST (à partir de ces arrêts, attention aux marches à monter ou à contourner) ;

Ligne 62, Arrêts possibles : Bibliothèque François - Mitterrand et Bibliothèque François-Mitterrand - Avenue de France ;

Ligne 64, Arrêts possibles : Bibliothèque François-Mitterrand - Tolbiac - Bibliothèque François-Mitterrand ;

Ligne 132 : Arrêt Bibliothèque François-Mitterrand ;

Ligne 325 : Arrêts possibles : Bibliothèque François-Mitterrand - Bibliothèque François-Mitterrand. Avenue de France - Tolbiac - Bibliothèque François-Mitterrand.

- Métro : Ligne 6 : entrée OUEST (escalators, escaliers et ascenseur) et Ligne 14 (accessible) : entrée este EST (escalators, escaliers et ascenseur). En cas de panne de l’ascenseur, utiliser la sortie RER C.

- RER Ligne C : entrée este EST (jonction avec la Ligne 14 par escalator).

6- C)- CONCERT ORGANISÉ PAR DEVISPORTS ET SPS LE JEUDI 7 JUIN À 20H

L’Association DEVISPORT et la SPS vous proposent d’assister le jeudi 7 juin à 20h dans la salle André Marchal, 56 bd des Invalides 75007 PARIS (métro Duroc), à une soirée musicale avec Friedrich LUHL au piano et Anne-Lise DURANTEL au violon. Oeuvres de LUHL et RACHMANINOV. Prix des places : 15 ? (10 ? pour les adhérents SPS ou DEVISPORT). L’intégralité des bénéfices seront reversés aux deux associations.

Réservations non nécessaires. Pour tout renseignement, téléphoner au : 01.44 .49.35.56.

6- D)- « À VOUS DE VOIR » EN MAI SI LES AVEUGLES EN ESPAGNE, ONT UN TICKET POUR L’INTÉGRATION

Diffusion lundi 7 mai 2012 à 8h25 sur France 5.

Rediffusion le samedi 12 mai 2012 à 22h30.

En Espagne, les personnes aveugles vendent presque toutes des billets de loterie ! Cette bizarrerie provient du fait que la plupart de personnes déficientes visuelles espagnoles travaillent pour la ONCE, institution à caractère social ayant pour but d’améliorer leurs conditions de vie en trouvant dans la gestion d’une loterie un moyen efficace de se financer.

Cette particularité fait de l’Espagne un pays où il fait - à première vue - bon vivre lorsqu’on est non-voyant. Les déficients visuels ont, en effet, un emploi quasi garanti (au sein de la loterie), une intégration sociale apparente (puisqu’il y a un kiosque de loterie à chaque coin de rue). L’espagnol moyen considère qu’il est normal que les déficients visuels bénéficient d’un emploi « réservé ». Et on estime, dans ce pays rongé par le chômage, « que les aveugles gagnent très bien leur vie ».

Pour autant ce paradis espagnol n’a-t-il pas ses limites ? Les non-voyants ibériques sont-ils « condamnés » à n’être que des vendeurs de coupons de loterie au quotidien, dans leur travail.ou dans le regard de l’espagnol moyen ? Comment vit-on sa cécité en Espagne : à l’école, sur le marché du travail (hors Once), dans sa vie de tous les jours ?

Format : 26’ Production : bleu Krystal media - Philippe Muller Réalisation : Ingrid Seyman Avec la participation de France Télévisions

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Coordonnées | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0